NC-16 Hentai|Yaoi|Yuri autorisé]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 très léger contre coup [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: très léger contre coup [Libre]   Dim 14 Mai - 21:43

Hic

Ça fait plusieurs jours que j’ai appris la … chose. Depuis, j’ai pris la cuite de ma vie avec de vielles bouteilles, je suis aller en boite pour me défouler, j’ai lever des mecs un peu au hasard, je suis aller me baigner dans la mer en pleine nuit, j’ai fais un tour en forêt pour donner tout mon surplus d’énergie a la forêt.

En bref, je ne me suis endormi chaque nuit que parce que j’ai poussé mon corps a l’extrême, impossible pour moi de trouver le repos après cette nouvelle. Je me sens brisé, abandonner par mes forces, rejeter par la nature, trahis, je en saurais même pas dire le nom, ou la tête de mes derniers amants. Je n’ai pas ouvert la boutique, je n’ai pas fais de tour au QG, pas appeler Drew, ni Nael, je n’ai pas revu qui que ce soit, je n’ai même pas fait mes livraisons habituelles, je me suis juste… Juste allonger sur le sol de ma boutique, et j’ai fais l’étoile de mer, cuvant le surplus de vin. J’en suis là, je me saoul la gueule au vin, moi qui déteste ce gout, encore heureux, je peux le faire moi-même, je sais ce qu’’il y a dedans, c’est dégueu, mais c’est bio. Je me sens juste dévaster et je n’arrive plus a reprendre le dessus, j’ai l’impression de m’être noyer.

Chaque fois que je ferme les yeux, chaque fois que je contrains mon corps a m’imposer du repos, je me revois là bas, je n’en suis pas sorti, je n’ai jamais revu la lumière du jour, je suis juste un sujet de plus, un numéro sur du papier, et j’implore qu’on m’ôte la vie sans jamais être exaucer.

Je suis mort.

Et si ça n’est pas le cas, j’aurais sans doute préféré que ça le sois.

Nous y voilà, il est 00h, la lune est haute, je peux la voir a travers ma vitrine. J’ai envie de sortir, mais a quoi bon, l’air est vicier. Tout ici me semble pourrir… peut être est ce le cas, peut être est ce du aux dizaines de bouteilles qui sont éparpillées autour de moi, partout sur le sol.

Qui peut savoir.

Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 48
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Ven 26 Mai - 21:00

Sin Skyhell

Daniel Welson

Très léger contrecoup

Je suis là, devant cette boutique et je me demande si je dois entrer ou non. Sûrement que non mais j'ai appelé plusieurs fois, envoyé des mails et je n'ai aucune nouvelle de ce beau blond un peu bizarre. Alors je suis sur place et il est plus que temps que je sache ce qu'il se passe. Je frappe plusieurs fois, je fais sonner le téléphone tout autant mais pas de réponse. Cela m'inquiète vraiment, il faut que j'entre, que je sache.

Alors... Alors je fais quelque chose que je ne devrais pas faire mais c'est le mieux à faire. Je pars dans les toilettes pour entendre la nuit tombée et j'utilise mon don de passe muraille pour finir chez le fleuriste. Dès le premier pas dans l'enceinte de sa boutique, l'odeur de vin me vient au nez et le fracasse même. Je me mets une main sur le visage pour filtrer un peu l'air et je me dirige vers l'arrière boutique. C'est sûrement là qu'il doit être non ?  

J'hésite mais il doit m'avoir entendu entrer, non ? Alors j'appelle.
-Monsieur Welson ? Etes-vous vivant ?

Et je le trouve. Il a l'air fin ivre et mon aura ne va pas arranger les choses. J'ai bien compris que son esprit a tendance à virer à la luxure quand je suis dans le coin mais là... Disons que ce n'est pas normal de le laisser comme ça. Je regarde les bouteilles, elles roulent autour de son corps. Je ne sais même pas s'il est réellement conscient mais je sens... Non, je sais qu'il a perdu quelque chose.

Je plonge un bout de ma tenue, le tissu blanc, dans un seau d'eau propre après l'avoir déchiré et je pose ce linge bien mince sur le front de mon collaborateur en m'agenouillant à côté de lui. Je repousse mieux ses mèches et je finis par m'asseoir calmement. Il va me voir sous ma vraie apparence, mais cela ne me fait pas peur. Il est une créature lui aussi, j'en suis certain. Je ne perds rien à lui montrer que je suis une créature moi aussi.
-Je ne sais pas ce qui vous arrive, mais... Je vais vous raconter une histoire pour vous changer les idées. Il était une fois, un jeune homme né dans la vieille Angleterre. Il était le troisième fils de la fratrie, il devait être prêtre. L'imagineriez-vous ainsi ?

Je garde une main sur l'épaule de cet homme qui semble être au fond du gouffre. Les yeux sur les plantes alentour, elles restent complètement belles malgré l'état de leur propriétaire. Elles sont sûrement la seule chose qui le maintiennent un tant soit peu... lui. Je ne vois pas d'autre façon de le dire ou de le penser. Je ne sais pas s'il veut entendre la suite et en vérité, je ne vais pas lui dire la suite. Parce que je ne veux pas me souvenir. Et que c'est bien de ne pas se souvenir.
-En même temps, ma présente tenue peut faire croire que j'en suis un, pas vrai ?

Je souris alors que du coup, mes épaules se sont un peu dénudé. Quand j'ai tiré sur ma manche pour arracher ce bout de tissu, j'ai dérangé un peu mon obi, ce qui a ouvert un peu ma tenue. Je m'étire un peu et je regarde encore ce blond étendu.

Que va-t-il me dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Ven 26 Mai - 21:54

Hic


- In the jungle terrible jungle, the Father is dead, tonight ♫ … ♪


Si seulement … Je pourrais chanter des chansons paillardes, mais j’en connais pas … est ce que je suis entrain de perdre conscience ? Non, je sens toujours le sol sous ma main, c’est tout le reste qui flotte, peut être que ça viens de mon dernier joint. Pourtant, l’effet me parait loin, Hubert ne me dit plus que ses épines la démange, pauvre petit cactus, je lui retirerais, plus tard, quand le sol arrêtera de se promener sous moi.

La question qui me parvint, en même temps qu’une présence pas inconnue mais que je ne pouvais pas réellement définir, me fit interroger.

-Vivant… Vous pouvez redemander dans un bon moment ?


Hubert n’a pas cette voix …. C’est peut être Lucile le ficus, je crois qu’elle m’avait dis avoir soif avant que je tombe, et elle n’a pas du aimer le vin.

-Mais attends… t’es pas une plante verte toi !


Je sais a quoi ça ressemble une plante, et ça ressemble pas a une plante, je suis en bad tripe ? ou alors, ils reviennent me chercher ?! J’ai voulu me tourner pour me défendre…Mais mon estomac a décider qu’il resterait dans la position initiale, avec ou sans le reste de mon corps. Du coup…. Je me suis rallonger, j’ai faillit vomir, et j’ai senti un truc très froid sur mon front, quelque chose qui m’a fait tourner les yeux.

-Pas d’histoire, je suis trop défoncer.


Ou pas assez, j’ai tellement envie de …

- Skyhell !


Y a que lui pour m’excité comme ça sans même me toucher.

-Shhhhh … Lexus, trop de bavardage, je ne peux pas t’en donner, je n’en ai plus.


Ralala … les plantes alcooliques… j’te jure.

-Du coup … je suis mort, ou pas ?


Parce que je vois un mec qui et supposer me prendre, si seulement, quand je serais mort.

-Bon, vas y, fais toi plaiz.


J’ai écarté les bras et les jambes, je ne suis pas d’humeur à participer.

Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 48
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Sam 27 Mai - 17:06

Sin Skyhell

Daniel Welson

Très léger contrecoup

Oh mais je sais qu'il est vivant. J'ai simplement mal tourné ma question, je voulais savoir surtout s'il était conscient. Et très clairement, il l'est même s'il est loin d'avoir les idées claires. Je sens une odeur de fumée sur lui. Se serait-il aussi drogué ? Qu'est-ce qui a pu provoquer de tels dégâts dans sa psyché pour qu'il se fasse ainsi du mal ? Quoique, au fond, je n'ai aucune idée de si l'alcool et la drogue peuvent le faire souffrir. Il m'a semblé être quelqu'un qui sait ce qu'il fait habituellement.

Bien que le fait qu'il parle à ses plantes me laisse plus que perplexe. Je ne sais même plus si je dois sourire ou non.
-Non, en effet, j'ai juste les yeux vert poison pour être exact.

Son corps semble tout de même protester à cause de ce qu'il a fait. Le fait qu'il refuse l'histoire me fait sourire, il est d'accord avec moi, il ne faut pas trop en dire. Et enfin, il me reconnaît. Probablement à cause de mon aura, plus que de mon visage qu'il ne doit guère bien apercevoir avec la pénombre ambiante.
-D'accord, pas de suite à l'histoire. Vous pouvez m'appeler Sin, cela me ne dérange pas.

Je sais qu'il éprouve du désir même maintenant, ses pupilles sont dilatées et son pouls plus rapide que nécessaire. Comme ma main est sur son épaule, la tranche près de sa jugulaire, je le sens. Je fronce un peu les sourcils alors qu'il parle à une personne qui n'est pas présente dans la pièce. Ou... Parlerait-il à ses plantes ? Cela se fait mais je crois qu'il est à un stade au dessus de celui de tous les autres présentement. Et puis, il n'a plus de quoi ?
-Non, vous n'êtes pas mort, vous êtes même abominablement loin du moment où vous devez mourir si vous avez dans l'espérance de mourir plus tôt que tard.

Le beau blond a donc compris ce que je suis. Kimagunera rit dans mon esprit tant la scène lui parait surréaliste même pour des critères de créatures. Je le comprends, ce qui me pousse d'ailleurs à sourire... Jusqu'à ce que mon collaborateur fasse l'étoile de mer sur le sol en me disant de... Quel est le sens de cette phrase ? Qu'attend-t-il de moi ? Perdu, je secoue un peu la tête et je l'oblige plutôt à refermer les jambes pour ensuite le soulever.

Et l'allonger sur son comptoir. Là, je reprends le linge et je lui nettoie soigneusement le visage. Cela peut paraître bizarre mais je ne veux pas le laisser comme ça. Il a besoin de soutien et même si je ne peux pas faire grand chose, je suis là, au moins. Je remets enfin le linge sur son front et je m'éloigne pour ramasser les cadavres de bouteilles. Je ne veux pas qu'il se blesse avec les bris de verre, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver dans l'état où il est, il pourrait se tuer sans même s'en rendre compte.

La zone enfin dégagée, je reviens auprès de lui et je m’assois sur le comptoir, derrière sa tête.
-Racontez moi si vous voulez. Je ne suis pas là pour vous juger, juste pour vous aider. Hurlez si vous en avez envie. Je peux encaisser.

Où sont donc ses amis ? Ne savent-ils pas qu'il a besoin d'aide ? Ou étaient-ils eux-mêmes aussi mal ?
-Avez-vous besoin d'un peu d'eau aussi ?

Je récupère Kimagunera pour le mettre derrière moi, qu'il ne nous gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Sam 27 Mai - 21:47

Hic


Verts poison … veut on réellement dire que le oison est vert ?


Je sais créer des poisons colorés, et tous ne sont pas verts, je peux faire des mélanges, obtenir toutes sortes de mélanges, avoir n’importe quel couleur, même en faire un cocktail bicolore, vert en haut rouge en bas, ou l’inverse, je ne vois pas réellement le rapport entre le vert et le poison du coup.

-Sin … As your name corresponds to what you inspire me


Enfin, non, en réalité, il ne correspond qu’à ce que les humains considèrent comme un péché, ce ne sont que des décisions qu’ils ont prisent et font passer sur le compte d’un pseudo dieu. De mon coté, j’ai foi en mère nature, je sais qu’elle m’a fait comme elle voulait que je sois, et si je suis gay, c’est qu’elle l’a voulu ainsi, alors tant mieux pour moi et que j’en profite sans retenue, après tout, si ce monde n’est que le fruit de mon esprit, l’invention d’un prisonnier qui a besoin de se sentir ailleurs pour survivre et ne pas se brisé, alors, j’en profiterais jusqu’à la fin.

-Fini le suspense.


Moi qui avais l’espoir de mourir vite, me voilà complètement déçu d’un coup. Si je suis bel et bien libre, ça fait de moi le prisonnier de mon esprit pour une fort longue période, la peine, la douleur et l’horrible sensation de brulure sur mon bras en continue jusqu’à la fin, jusqu’à, ma fin. Si je suis toujours prisonnier, c’est la promesse d’années de torture, qui se solderont forcement par ma mort, mais dans quel état ?

-But I want to hurt myself, and I ask nothing better than to die.


Je t’ai entendu mon lapin, et je sens ton inquiétude, mais elle est inutile, si j’ai décidé de mourir, tu ne pourras rien y faire.

-If I tell you, it is you who will die.


Pas forcement de ma main, pas forcement tout de suite, mais nous trouverons quelque chose, après tout, chaque créature vivante est susceptible de mourir a un moment ou un autre, lui comme n’importe quel autre. En plus, si je suis coincé dans ma tête, autant que ça me serve un peu.

-Sans façon, je ne bois pas ce que d’autres me servent.


En plus, de l’eau ce n’est pas assez fort, j’ai envie de vodka, pure… juste deux, trois, ou six bouteilles.

-I got fucked one, not two.


Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 48
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Sam 3 Juin - 17:56

Sin Skyhell

Daniel Welson

Très léger contrecoup

Je ne sais pas s'il est bon de le savoir ou non mais quand il est... au fond du trou, dirons nous, monsieur Welson se montre plutôt philosophe pour pas grand chose. Comme pour du poison... Qu'importe si le poison pouvait être d'autres couleurs - et en plus, de ce que je sais, c'est le cas, il y a même des poisons rose bonbon - je parlais juste de la teinte de mes yeux et c'est ainsi qu'elle s'appelle, ni plus, ni moins. Néanmoins, je ne ressens pas le besoin de l'expliquer. Je suis certain qu'il le sait dans un coin de son esprit et que c'est seulement parce que son cerveau est un peu en miettes qu'il pose cette question absurde.
-Je vous inspire surtout de la luxure ce que je sais.

Après, le péché, il ne serait pas le premier mais il ne me donne pas l'impression de croire en une quelconque divinité vengeresse. Mais après, je m'avance peut-être. Il semble déçu de savoir que ce n'est pas le jour de sa mort et très sincèrement, cela me peine pour lui. Il a dû beaucoup souffrir pour vouloir appeler ainsi la mort de ses vœux. Je ne comprends pas qu'on ait pu vouloir lui faire du mal. Je ne vois pas... A moins que...

Kimagunera est d'accord avec moi. C'est sûrement cette agence toute puissante qui en est la cause. En quoi exactement, je ne le saurais probablement jamais, cependant, je voudrais l'aider à aller mieux. Le problème étant que je suis juste un collaborateur pour lui. Dommage, dommage, il est si sympathique pourtant.

Je passe mes doigts dans ses cheveux dans pour les repousser et mieux installer le linge humide sur son front.
-Perhaps die is a good thing but you don't know what is after that. And I can't tell you. Let a chance to the life, mister Welson. She likes you et hates you as the same time, it's true. But, now, she's the alone thing who said you you exist.

Quant à me tuer s'il me raconte ce qui lui arrive, voilà une chose bien radicale. Pas si surprenante, je ne le prends pas pour quelqu'un d'entièrement pacifique mais tout de même, cela ne sonne même pas comme une vraie menace. Juste une conséquence à une cause douloureuse. Cela ne lui ferait pas plaisir de me tuer, cela ne serait que de la nécessité. Ce qui me prouve à quel point son passé est lourd. Peut-être plus que le mien, même. Mais personne n'a la même sensibilité qu'une autre, aussi, je ne me permettrais pas de comparer.
-So, we can talk about another. I'm not a enemy, I'm the servant of the Death. I'm neutral in this war.

Le mot neutre ne suffit pas même. Il m'est littéralement interdit de prendre partie dans cette bataille, ce n'est pas mon rôle. Recueillir les âmes, les amener où elles doivent aller et c'est tout. Rien de plus, rien de moins. C'est aussi pour cela que je ne me suis jamais réellement posé la question de ce que les rebelles ou les agents manigancent. Savoir, c'est juger et juger serait prendre partie.

Au final, ce n'est pas un mal qu'il refuse de me raconter. Même si je veux l'aider...
-Oh... C'est donc comme cela que l'on vous a eu. Et maintenant, vous faites à peine confiance...

Ce que je peux comprendre...
-Dommage alors, on ne finira jamais sous la table ensemble. Vous me direz, je suis difficile à enivrer. Et ce n'est pas conseillé, mon aura devient alors très instable.

Je balance mes jambes tranquillement comme si notre situation est parfaitement normal. Lui en train de décuver, moi en train de le veiller alors qu'il est vivant. Je ne devrais pas être là mais dans le même temps, eh bien j'ai justement encore un peu de temps. J'avais prévu que cela puisse être plus compliqué que je ne le voudrais de le voir. Je replonge mes yeux dans les siens.
-Vos plantes vous parlent vraiment ou ce ne sont que des impressions qu'elles vous font parvenir ? Est-ce cela votre don ? La nature ?

Il faut bien qu'il sache que j'ai remarqué ses "dialogues". Je me servis de l'eau et en but une gorgée, calmement, laissant une goutte couler le long de mon menton. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Sam 3 Juin - 18:23

Hic

Surtout de la luxure… nan, c’est trop délicat, tu me donne envie de te retourner sur le comptoir et de te faire faire tes gammes, et si je n’avais pas l’estomac au bord des lèvres, ce serait sans doute déjà fait depuis un bon moment. J’aurais aimé être mort… si je pouvais, je me laisserais mourir ici, au milieu des plantes, ou en forêt, pour m’enterrer sous un arbre et qu’on ne puisse pas se servir de nouveau de mon corps.

-Rien à faire.


Je n’ai pas envie de savoir ce qu’il y a après, je n’ai pas envie qu’il y ait un après, je veux que mon âme soit détruite, qu’elle ne puisse plus jamais revenir, plus jamais subir, qu’elle se libère. Ouai, c’est ça que je veux, la destruction complète et totale de mon âme… La liberté des ténèbres éternelles.

-Qui peut dire que j’existe ?!


Qui peut m’affirmer que je suis dans un monde réel, je suis perdu entre la réalité et mes rêves sans plus pouvoir discerner la différence entre les deux. Je suis enfoncer si loin dans les ténèbres, que mon corps se fait broyer peut à peut. Je voudrais être mort, je voudrais, n’être rien.

-J’avais compris ce que vous êtes.


Et moi, je ne suis même plus saoul, j’ai touché le sol, j’étais bien en l’air, je devrais me refaire un pétard.

-Confiance… quel blague.


J’ai foi en certaine personnes, non, j’ai foi en Drew, et en Nael.

-Vous dites ne pas vouloir savoir, pourtant, vous emmagasiner les informations qui filtrent. Personne ne peut être neutre, et vous en avez bien conscience. On peu jouer l’ignorant, on peut faire le bon petit soldat, qui marche pour ne pas crever, ça restera toujours, un fait, l’être vivant, quel qu’il soit, a besoin de savoir, besoin de connaitre les pièges, pour s’évité de tombé dedans.


Serais-je différent, si j’avais su ? Si j’avais évité le piège… Si j’étais libre ?

-Tout dépend de mon état.


L’ivresse me fait comprendre, presque aussi bien que la méditation, les deux ont tendance a me faire relâcher toute ma magie, je ne retiens plus mon aura, et je me sert de toutes mes cartes.

-J’ai beaucoup de dons, il va falloir être plus précis sur votre question.


Qu’est ce que ça peut faire qu’ils sachent, si c’est un rêve, il ne pourra pas s’en servir et ceux qui écoutent le savent déjà, si c’est la réalité, ils le savent quand même.

-pourquoi vous introduire dans ma boutique et m’aider, vous ne savez rien de moi.


Question stupide, j’avais besoin de soutient, il est l’une des dernières personnes que j’ai imaginé, il est le premier a m’être revenu.

Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 48
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Jeu 8 Juin - 16:03

Sin Skyhell

Daniel Welson

Très léger contrecoup

Bien, décidément, ce cher fleuriste n'a aucune envie d'être coopératif. Il est enfoncé dans sa déprime et rien ne lui en dit de sortir. Le fait même qu'il ne veuille pas savoir ce qu'il y a de l'autre côté m'inquiète un peu, également. Il ne sait pas ce qu'inconsciemment il appelle de ses vœux pour sa mort. Des être comme ce mangeur d'âmes de Mayuri. Kimagunera est bien d'accord avec moi et il n'apprécie pas plus l'idée que moi. Je suppose qu'à ma façon, je vais devoir garder un œil sur mon collaborateur. Il n'imagine pas la puissance de son âme... Dans les mains de quelqu'un comme... Non, je ne veux pas y penser.
-Votre état vous rend vraiment philosophe mais ce genre de questions existentielles ne vous mèneront qu'à déprimer de plus belle, monsieur Welson..

Oh, il sait donc ce que sont les shinigamis. Voilà qui est rare, les gens ont tellement peur de la mort qu'ils préfèrent ignorer ce qu'ils pourront y trouver tant qu'ils ne disparaissent pas complètement. Ce qui est le cas. Après, ces histoires de paradis ou d'enfer... Et même de purgatoire. Pourquoi le monde aime-t-il autant se faire du mal ? Je ne le comprendrais jamais, je suppose.

Quant à la confiance... Eh bien c'est son droit s'il a souffert. Je ne suis pas juge, jury ou bourreau. Je suis juste une oreille attentive. Pas un ami, je doute qu'il ait même envie de me voir ainsi. Cependant, en cette nuit à se détruire seul sur le sol de son magasin, je pense être tout de même de meilleure compagnie que toutes ses sombres pensées.
-C'est vrai que je ne veux pas souffrir plus que je n'ai souffert déjà dans ma vie humaine. Cependant, à la fin, nous allons tous ailleurs que dans ce monde. Et c'est une consolation en soi. Je serai content de retrouver votre âme ailleurs même si vous ne seriez plus exactement le même.

Je caresse encore ses cheveux pour la rassurer. Je suis complètement sincère. Un être tel que lui mérite de connaître aussi le meilleur et sa force est une vraie lumière. Or, c'est bien une chose dont nous avons tous besoin. Il ne doit pas tellement apprécié être un phare dans toute l'obscurité qu'est la vie, les mensonges, la mort aussi. Mais il y a des choix que l'on fait pour soi en construisant son âme. Et même s'il l'a oublié, je suis certain qu'il a bel et bien choisi de montrer le chemin à sa façon.

Même en ce qui concerne le sexe. Cette pensée me tire un rire intérieur, rejoint pas Kima.
-Je dirais que vous pouvez utiliser la nature à votre avantage. Je n'avais jamais vu de plantes aussi heureuses avant de vous rencontrer.

Il semble avoir bien dessoûlé quand même. Comme quoi, il n'a pas besoin de grand chose. Juste de soutien. Je souris en le voyant aussi bien. Il s'en sortira, quoi qu'il en pense. Il est fort, vraiment fort. Plus que je ne saurais l'être.
-Voir votre âme me laisse en savoir beaucoup. Je n'ai pas besoin de plus, vous êtes quelqu'un de bien, je pouvais vous aider un peu alors je le fais.

Un bruit dans le couloir devant le magasin me fait le quitter des yeux et descendre de mon perchoir. Hum... Il y a quelqu'un qui vient donc enfin le voir. Tant mieux, puisqu'il pense que je ne suis pas le mieux placé pour le soutenir, je vais donc pouvoir partir. L'on frappe à la porte et je reprends mon katana pour l'accrocher à mon obi.

Ceci fait, je dépose un baiser de réconfort sur la joue de mon collaborateur.
-Vous voyez, l'on vient vous sauver de moi aussi. La mort n'est vraiment pas pour aujourd'hui. Courage, monsieur Welson. Sachez que vous avez mon soutien à défaut de mon katana. Au revoir.

Et avec un sourire doux, je saute et passe son plafond en passe muraille pour finir dans la boutique du dessus puis bientôt sur le toit du centre commercial. De là, je reprends mon travail, les âmes m'attendent.

Et ce n'est vraiment pas à moi de m'occuper des vivants, merci à la personne qui a frappé de me le rappeler. Mais je ne regrette pas mon passage chez lui. Je suis content de l'avoir aidé un peu. 



[HRP : Andrew m'a dit de lui céder la place puisque tu as besoin de plus et que de toute façon... Eh bien je ne voyais pas comment t'aider plus. Bon courage avec le loup garou hargneux et merci du RP sunny ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Jeu 8 Juin - 18:24

Hic

Comme si j’avais besoin de me poser des questions pour déprimer, sérieusement, je suis un homme a qui on a tout pris, qu’on à brisé, et avec lequel on joue peut être encore a cette heure. Je suis un jouet pour celui qui se prend pour dieu et je n’ai d’autres désirs que trouver le calme et le repos de la tombe, je doute de pouvoir déprimer d’avantage…

-Vous dites cela, mais a votre fin, vous n’avez pas changé de monde, vous êtes resté parmi ceux qui vous ont blessé. La paix, le repos, ce ne sont que des chimères, le seul moyen de se reposer un jour, c’est de disparaitre, de n’être plus rien, même plus une âme.


Je suppose que c’est méchant de ma part, mais de toute façon, pourquoi serais je gentil, je ne veux pas revenir ailleurs, j’aspire a la mort, j’aspire a la destruction, j’aspire au silence du néant, la fin … Tssss non, je veux que mon monde redevienne ce qu’il était en Angleterre, je veux revenir a ma vie de sale gosse, de mauvais crétin (chrétien), je veux oublier, juste, tout oublier. J’n’arrive pas a ne plus rien désiré que le néant, je dois avoir la tête trop dure pour ça…

-profité dans une autre vie.


Il est marrant, on dirait le mec marié que je me suis tapé une fois. J’ai glissé la main sur sa joue doucement, retenant la grimace qui me venait a cause de la douleur.

-Il faut souvent mieux profiter du présent, L’avenir est aussi inconstant que les désirs, très cher.


Putain, mes muscles sont engourdis, j’ai mal partout, et j’ai envie de boire, j’ai bien trop conscience de tout… même de … j’ai envie de vomir rien que d’y pensé, et mon bras me semble bruler…

-Personne n’utilise la nature, elle prête sa force a qui bon lui semble.


Même si l’idée y est.

-Je suis un esprit sylvestre.


Après tout, il serait injuste que je sois le seul à savoir ce qu’il est.

-Day …


Le voilà qui arrive… déjà … Je regarde mon « ami » qui se lève, m’embrasse avec délicatesse, m’achève et s’en va.

-Si seulement…


J’aimerais qu’elle m’emporte une bonne fois…

-Ouai…


Je n’ai pas la force de me lever, je vais tomber si je me tiens debout, alors, j’ai fais ouvrir par une plante, elles ont un coté pratique. D’ailleurs, j’ai toujours soif, je me demande s’il me reste de l’alcool…

Libre


HRP : Merci d'être venu sin, je me sentais seul ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew MillerMessages : 56
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Lun 12 Juin - 16:39

◄► Très léger contrecoup ◄►
Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable.


Il entendait des voix à l'intérieur, donc Daniel était bien là. Le fait étant par contre qu'il ne savait pas si le blond parlait tout seul ou non. Dans un cas comme dans l'autre, il était inquiet parce que malheureusement un blond complètement soûl pouvait tout de même un peu vulnérable. Il fut soulagé que la porte s'ouvre pour lui, pour éviter aussi de se faire chopper par les gardes. Il entra, referma presque brutalement en faisant tinter la clochette et appuyait sur la porte, il renifla.

Qu'est-ce que c'était que cette odeur ? Pourquoi ça sentait la mort sans la sentir ? Ça sentait autre chose aussi, une fleur en particulier mais il n'arrivait pas à dire laquelle là de suite. Tournant la tête vers l'intérieur des lieux plongés dans la pénombre, il avança prudemment vers le comptoir où il devinait la silhouette de son chef. Il fronça les sourcils. Il s'était plus attendu à le voir par terre, pas sur ce truc.

-Dany... Ça va ?

La lumière lunaire lui permit de remarquer un linge sur le front du blond et de suite, il fut plus suspicieux. Ça n'était pas quelque chose que Daniel aurait fait dans son état. Il se serait bourré la gueule, il aurait fumé comme un pompier mais il n'aurait pas mis un linge sur son front pour arrêter le mal de crâne. Pas alors qu'il voulait oublier. Il s'approcha encore, prit le linge et le renifla avant de le plonger dans le bac d'eau non loin, de l'essorer et de le remettre sur la peau de son boss.

-Ce n'est pas un bout de ton tee-shirt. Qui est là avec toi ?

Pourquoi ne percevait-il aucune présence s'il y avait quelqu'un ici ?

-Tu t'es trouvé aussi un copain pour baiser ? Quand t'as mangé pour la dernière fois ?

Le loup-garou posa son sac sur le comptoir, loin de la tête du fleuriste et il se saisit du tee-shirt qu'il gardait dans sa besace pour le déchirer en plusieurs morceaux qu'il mouilla tout autant. Pour enrubanner ensuite le bras gauche de Dany, cachant aussi le tatouage dans le processus.

-Désolé d'être là aussi tard. J'ai presque autant de mal à encaisser que toi. Presque. Je sais que c'est pire pour toi.

Il regarda le blond dans les yeux, calmement, sans jugement. Mais avec inquiétude quand même. Il cherchait encore l'individu qui devrait être là lui aussi... Et cette odeur... Il fallait qu'il la retrouve... Au final, c'était un mélange de deux fleurs... La lys calla. Oui, celle là. Et...

-Le jasmin de nuit... Tu ne vends pas de jasmin de nuit...

Andrew était un peu paumé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Mer 14 Juin - 14:02

Hic

J’ai envie de redescendre, je cuve et je n’aime pas ça, je suis déjà capable de dire comment je m’appel et ou je suis, je ne veux pas de ça, je veux redescendre, je veux que tout ce qui se trouve autour de moi soit flou, je veux le calme et le silence de ma boutique fermé, atteindre le point ou je n’entendrais plus rien d’autre que les complaintes de mes amies les plantes. Je veux m’enterré sous une pile de bouteille vide et ne plus rien ressentir, plus rien du tout.

-C’est pas la joie …


J’ai connu des jours bien meilleurs… et aussi un taux d’alcoolémie qui me permettait bien plus de fantaisie, j’ai volé il y a quelques jours, l’atterrissage m’a laisser un super mal de crane, mais j’ai adoré voler, s’était cool … je me suis senti partir …

-c’est pas a moi…


Je le sens perturber, et inquiet aussi … c’est quand même amusant… je suis déchirer sur le comptoir de ma boutique ou sur le sol mais ce qui l’inquiète c’est que j’ai put avoir de la visite. Rassure-toi, je sais que vous comptez sur moi.

-Nan, un ami est venu me soutenir.


Je ne t’en veux pas, même si on pourrait le croire avec cette réponse. Je n’avais pas envie d’avoir d’aide, il est gentil, il est venu m’aider quand même, mais je n’en avais pas envie non plus.

-C’est quand là dernière fois qu’on c’est vu déjà ?


Parce que là, c’est un peu flou, je sais qu’après la rencontre avec … merde… Rien que d’y pensé, je me suis tourner pour gerbé.

-J’ai pas faim…


Je vais encore tout vomir si je mange, et ça n’est pas particulièrement agréable.

-Presque…


C’est marrant de l’entendre, j’ai envie d’être méchant… j’aurais préféré être encore pété. J’ai pousser le truc mouiller et froids sur mon front et je me suis redresser, doucement, je n’ai pas envie de rendre ce que je n’ai pas manger encore.

-J’ai soif.


Je veux picoler, je veux pas faire semblant d’être bien, d’être gentil, de ne pas avoir mal. Je suis déchirer, je passe à la broyeuse, encore, et encore et encore… c’est comme si chaque fois que je sortais, je retournais y faire un tour. Je ne suis pas apte a être un chef là, je veux juste qu’on me laisse crever une bonne fois.

-Je pourrais très facilement en vendre !


D’abord !


Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew MillerMessages : 56
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Mer 21 Juin - 13:39

◄► Très léger contrecoup ◄►
Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable.


Le problème, ce n'était pas que Daniel puisse avoir des amis, le problème, c'était que Daniel puisse avoir des amis qu'il ne connaissait pas. Pas des amis, "je les baise et je les largue après", vu comment en parler le blond, c'était plus, un pote avec qui il serait capable d'aller boire un verre après le boulot. Ça laissait le loup-garou complètement con, le boss aurait vraiment ce genre de connaissances hors de leur faction, des rebelles...C'était dangereux merde ! Ouais, avant tout le reste, c'était ce qu'il voyait, c'était que c'était dangereux.

Mais ce n'était pas comme s'il pouvait empêcher Dany de faire ce qu'il voulait. Il ruminerait donc l'information dans son coin sans rien montrer. Même si bien sûr, le fleuriste devait savoir qu'il n'était pas du tout ravi de ce fait. Oui, il était trop protecteur et alors ? Quelqu'un voulait qu'il arrête ? Qu'il essaie de le stopper pour voir ! Il se rendit alors compte - et ce fut comme un coup de pied dans les parties - qu'il était comme le truc avec Delta. Sauf que lui, c'était Dany. Bon sang, il fallait qu'il se rende compte que cette loyauté des loups-garous était aussi puissante que cela.

-Bordel de merde...

Du coup, il avait bien envie de boire un coup. Mais non, il n'allait pas encourager le boss à se tuer le foie et à faire une intoxication à l'alcool. Il secoua la tête en se passant une main dans les cheveux. Il grogna en l'entendant dire qu'il n'avait pas faim. Bien sûr qu'il n'avait pas faim et plus il n'aurait pas faim, plus il se laisserait volontiers dépérir. Il serra le poing, il risquait d'en coller une à Dany...

-C'était mardi. Ça fait quatre jours qu'on ne s'est pas vu. Savem est rentré en urgence d'Angleterre pour voir s'il pouvait découvrir qui est le connard qui a pu amener à ce que ces trucs existent.

Andrew nota que Dany l'avait soigneusement détourné de la présence de son ami qui finalement avait dû partir parce que sinon, il l'aurait entendu. Il était tendu comme un arc en attendant de voir si un danger allait subvenir.

Et le "j'ai soif"... Drew savait combien c'était difficile, il avait presque entendu le sarcasme dans la voix du blond alors qu'il n'essayait pas de dire que c'était pire pour lui que pour le fleuriste mais là... Il était clair qu'il fallait réveiller le blond et il en avait rien à foutre qu'il pouvait faire du jasmin de nuit. Il fit donc une chose qui ne se permettrait pas du tout normalement mais si le boss avait besoin d'un électrochoc, il allait le lui donner.

Andrew s'avança vers Daniel et lui colla son poing dans la figure. Pas trop fort non plus, pas pour lui détruire la mâchoire mais assez puissant tout de même pour le mettre à terre.

-Alors maintenant, tu vas arrêter tes conneries ! Oui c'est la merde, oui il n'avait pas le droit de faire ça avec ton ADN, celui de mon frère, de jouer à Dieu ! Mais en attendant, p'tit con là, t'es en train de jouer leurs jeux en les laissant gagner ! Tu veux que ça s'arrête ?! Alors bouge toi le cul au lieu de te lamenter ! J'dis pas que j'ai fait mieux, j'ai bu comme un trou moi aussi mais après, j'ai cherché une putain de solution ! Parce qu'il est hors de question ait ce qu'il veut, tu m'entends ? Alors soit t'en es, comme d'habitude et tu te sors les doigts du cul, soit je te les enfonce une bonne fois pour toute et je prends le contrôle total des Télos ! Pigé ?

Pas qu'il avait envie de le faire mais le loup-garou ne les laisserait pas aller droit dans le mur parce que le boss voulait couler et s'en vouloir pour des trucs qu'il n'aurait pas pu empêcher puisqu'il n'aurait pas pu les prévoir. Et tant pis si ça le faisait passer pour un trou duc, franchement à ce stade, plus rien à foutre ! Il fallait qu'ils tiennent bon, tous autant qu'ils étaient. Et Dany le premier. C'était ça d'être le chef au bon du compte. Il avait eu quatre jours pour chialer, maintenant, fallait se remettre en selle et c'était tout. Pour les rebelles, pour les humains, pour les créatures qui souffrait et même pour lui Daniel Welson. Il fallait qu'il lave cet affront, quitte à en crever ! Crever dignement au moins.

-Alors maintenant, tu vas me faire le plaisir de te lever, d'aller te laver parce que tu schlingue la mort et que je sais pas comment ton pote a fait pour supporter ça et moi je range ton bordel et on discute après.

Très sincèrement, Drew s'attendait au retour de bâton, à ce que Daniel l'envoie valser pour avoir osé parler comme ça mais il ne bougerait pas de ses positions. Ils souffriraient tous de ça s'ils laissaient l'Aleph poursuivre de rien n'était. Il avait fait de son mieux en rappelant Savem pour avoir des réponses de l'intérieur, en prévenant les rebelles, en leur faisant bien comprendre que chaque morceau d'ADN qu'ils abandonneraient pourraient créer une monstruosité. Ça en avait fait flipper la plupart mais au moins, ils étaient au courant. Ils savaient ce qu'ils auraient à affronter.

Drew recula.

-Tu me tueras quand on en aura fini avec tout ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Mer 21 Juin - 19:45

Hic

Déjà … le temps passe vite quand on reste en haut… j’étais bien moi dans les airs. Quatre jours de passer en l’espace de quelques heures, moi qui me pensait a peine dans le début de la soirée… je commence à comprendre qu’il soit venu, et a me dire qu’il m’a quand même laissé quatre jours pour me foutre en l’air … j’aurais put m’y prendre plus tôt

-C’est Delta, et son équipe de malade mentaux personnels. Enquête close, mon cher Watson !


Franchement, j’en ai rien a foutre de qui a balancer le projet sur la table, je veux tuer tout ce petit monde… entre autre. J’ai envie de tuer, voilà, c’est tout, de tuer.

Hey … mais ça fait mal, je plane plus assez pour pas le sentir bordel.

-Aïeuh ….

Je joue pas leur jeu, si je disparait, je peux plus leur servir, et donc, fini leur jeu… je vois pas en quoi je joue leur jeu, en plus, Drew crie et pense fort. Tellement qu’il me donne envie d’aller me coucher. Je me suis redresser et l’ai observé un peu troubler.

-Tu es entrain de me pousser à me foutre en l’air ?


Parce que je veux bien me bouger le cul, mais j’en ai un peu mar de le faire pour tout le monde. Et si je jouait un peu pour moi, pour changer… je suis un chef, et je dois tout prendre sur moi, les gens chiants, les éducations, les préparations, les mission, je dois tout faire, je dois m’occuper d’eux comme s’ils étaient des gosses, mais merde, je pourrais pas donner des ordres et les laisser faire tout seuls ?

-Il a p’t’ête pas de nez…


J’imagine sin sans nez, et j’aurais envie de rire, mais je préfèrerais évité, au cas ou.

-Tu as fait …


Et merde… je vais être obliger d’intervenir.

-Tu as conscience que tu vas déclencher une vague de panique ?!


Je me suis glisser par terre, soupirant.

-Quoi que t’en pense c’est des gamins, et si tu les mets sur une voie aussi terrorisante que celle là … il va falloir qu’on s’en charge…


J’ai envie de gerber, et j’ai l’impression de tourner en rond au lieu d’aller ers chez moi… j’ai atterrit pourtant.


Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew MillerMessages : 56
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Jeu 22 Juin - 11:26

◄► Très léger contrecoup ◄►
Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable.


Bon sang, fallait forcément que Daniel le prenne avec sarcasme. Bien sûr que c'était la faute à Delta mais pour que le projet leur soit si bien caché aussi longtemps, ça devait être la réalisation d'une seule personne. Et il voulait savoir qui pour l'étriper plus lentement que les autres. Que ça plaise ou non au blond qu'il venait de mettre par terre et qui se plaignit à voix vibrante de la douleur, provoquant un pincement en lui et l'envie de prendre sa forme de loup pour lécher.

C'était bien pour ça qu'Andrew n'aimait pas lever la main sur tout le monde et du coup, qu'il était un peu gérable.

Le loup-garou se pinça l'arête du nez en entendant encore une aberration de la part du fleuriste qui avait décidé d'être con. Vraiment, l'alcool et la drogue, ça ne rajoutait des neurones à personne. Il regarda de nouveau sa cible affalée sur le sol.

-Non, je ne veux pas que tu te butes, je veux que tu te secoues et que tu fasses payer à ces connards cette histoire !

Drew pensait savoir à quoi pensait Dany. Ouais, ça pouvait être chiant de faire tous pour les autres, pas sûr qu'ils apprécient les attentions pour eux. Mais à la fin, c'était égoïste. Si Andrew s'attaquait à l'Aleph, c'était pour que ceux qu'ils aimaient aient un réel avenir et ne soit pas de simple jouet sous un règne despotique. Ouais, de loin, ça avait l'air altruiste mais franchement, il n'en avait rien à carrer des humains, des gens en dehors de son cercle. Ils pouvaient crever la gueule ouverte sous son nez que ce serait pareil. Il n'avait pas, il n'aurait jamais la compassion de Daniel même si celui-ci ne pensait pas tellement en avoir une de ce qu'il savait.

Le loup leva un sourcil à la remarque débile sur l'ami du blond et secoua la tête en soupirant. Ça devait être les restes de narcoleptiques et d'alcool qui faisaient dire ce genre de conneries au boss. En attendant, il avait quand même mal au nez alors s'il pouvait vraiment aller se laver. Il ricana en ramassant encore.

-Je sais, mais dis toi que l'avantage, c'est qu'ils feront leurs crises maintenant.
S'ils deviennent parents après, ils seront rodés. Nous, on l'a pris comme un coup de barre à mine dans les tripes. Eux, ils ont le temps de se faire à l'idée.


Il grogna.

-On ne pourra pas toujours leur tenir la main. Et si le suceur arrive à ne pas trop mal le vivre, ça ira pour les autres. Je sais utiliser le tact quand il faut, hein...

Andrew se tourna vers Daniel, le voyant encore tout blanc. Il vint le soulever par le col et l'amena à un pot de fleur. S'il devait gerber, autant que ça nourrisse une plante... Ouais, c'était un peu trop pragmatique mais franchement, Andrew ne voyait pas trop ce qu'il pouvait encore vomir. Il avait la peau sur les os, le coco. Et il commençait à faire empester toute la boutique, ce qui tenait presque du miracle parce que les fleurs, ça sentait bon.

-Fais comme tu le sens mais si tu te pointes avec une tête pareille au QG, ils vont juste te prendre pour un illuminé. Si tu as l'air faible, ils te prendront pour un faible, et là, tout le monde va vraiment paniquer.

Il souleva ensuite le fleuriste vers la porte pour chez lui.

-Dépêche. Je vais ranger et nettoyer, ça devient important.

Drew se colla un rare bon mal de crâne. Dès que Daniel eût disparu, il regarda le désastre et lava à grande eau claire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 121
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   Mar 27 Juin - 22:22

Hic

Je ne suis pas con, je suis fatigué, je suis moralement éreinter, je me demande moi-même comment je peux encore tenir le choc quand tout mon être veut que ça cesse, quand tout mon corps ne désire rien d’autre que la mort. J’en ai assez de me battre pour tout le monde, assez de donner de ma personne pour ça… j’ai déjà donné tout ce que j’avais à donner, tout ce que je pouvais donner.

-Non …


Même en faisant une crise maintenant, doute que qui que ce soit pourrait le prendre bien. Comment ce serais possible, accepter qu’une part de soit ait été violé par une équipe entière de scientifique, et violement.

-Un millier de siècles ne sauraient préparer à ce genre de nouvelles.


Merde, je n’avais même jamais pensé a ça … Savem pourrait il accepter d’avoir un enfant ?

La seule fois ou nous sommes intervenus pour sauver un bébé, il n’a pas touché la créature, il c’est arranger pour que je le porte, moi, ou n’importe qui d’autre, il a refusé catégoriquement de le faire lui-même. Même s’il a sauvé l’enfant, il ne l’a jamais touché.

-Oui, s’il le peut…


J’en doute, réellement.

J’ai l’air faible ? J’ai poussé sur mes bras pour me redresser et évité de vomir dans ma plante, elle n’en a pas besoin, cette petite alcoolique. J’ai envie d’un bain, et peut être que je m’endormirais dedans, juste pour le plaisir de me laisser aller.

Lorsqu’il m’a laisser devant chez moi, je suis entré doucement, et j’ai laissé la porte ouverte derrière moi, allant vers la salle de bain, laissant couler l’eau pendant que je virais mes vêtements, les laissant un peu partout sur le sol, puis me glissais dans l’eau bien chaude pour que mes muscles puissent se détendre, enfin.

-Je vais adopter un chat… un joli chaton blanc…


Libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: très léger contre coup [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

très léger contre coup [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si tu n'es pas avec moi, tu es contre moi! [Libre]
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Magister est de retour [libre]
» HAITI COMPLOT CONTRE ET POUR LA DERIVE !PATI DE PWOBLEM ET DE SOLUTIONS
» Video de la NHL contre les coups à la tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleph-D :: Néos :: Centre-ville :: Centre commercial :: Le Jardin anglais-