NC-16 Hentai|Yaoi|Yuri autorisé]
 

Partagez | 
 

 de l'alcool ! Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: de l'alcool ! Libre   Lun 20 Nov - 1:04

ciel quel enfer

En repartant de l’orphelinat, j’ai jeté mon pansement dans une poubelle publique et je suis parti ramener la camionnette, bien sur, je me suis fait jeter par le propriétaire qui a râlé quand il a réalisé le temps que j’avais mis à ramener son prêt. Bien sur, il c’est encore plaint, mais je sais bien que la prochaine fois que je lui demanderais de me le prêter, il ne dira pas non, bien au contraire, il me dira que c’est naturel … ou un truc dans le genre, et finira par accepter pour les enfants.

Je suis repassé chez moi après, j’ai pris une douche, et je me suis changer, ras le bol de ces fringues, d’ailleurs, je vais les jeter, pas question que je les remettent. J’ai passé un jean et un haut blanc, je veux aller picoler ! J’ai pris les clés, un portable jetable, et je suis allé rejoindre Sin, je lui ai donné l’adresse de la boite de savem et je l’ai attendu sagement au bar avec un bon verre.

Je peux bien boire de l’alcool, si c’est servit par lui, je sais que je ne risque rien avec lui.



ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mar 21 Nov - 15:07

Sin Skyhell

Libre

A boire !

Je suis plutôt troublé mais content. Après l'avoir trouvé soûl comme un cochon, j'avais cru que Daniel Welson ne voudrait pas me revoir. Cette soirée avait été étrange pour moi, la conversation que nous avions eu aussi.

Mais au final, tout va pour le mieux ! Même s'il faut vraiment qu'il traite son problème avec l'alcool. Pour le moment, disons que je comprends qu'il en veuille encore. Faut-il que je lui propose un service d'alcoolique anonyme ? Je n'en sais rien mais je finis tout de même dans cette boîte de nuit dont il m'a fourni l'adresse. Il ne veut pas être seul, je veux bien un peu de compagnie même si je serai en retard dans la collecte d'âmes. Je n'ai plus vu de traces de ce Mayuri alors il ne devrait pas y avoir de problèmes. Je l'espère.

J'entre sans mal, l'avantage du physique avantageux. Ou de l'aura qui donne envie. Je ne sais pas trop. Je cherche celle de mon collaborateur pour le trouver où je le craignais un peu. Au bar, avec un verre. Je m'installe à côté de lui après lui avoir fait la bise et demande au barman une pina colada. C'est drôle, j'ai l'impression de le reconnaître... Ça me reviendra peut-être.
Comment ça peut aller ?

J'attends mon verre en regardant le fleuriste. Toujours si belle gueule. Je remercie le barman et je prends une gorgée. Je prends aussi le temps de bien savourer. Parce que je sens que comme c'est parti, je vais boire juste pour boire. Enfin, qui sait, Daniel va peut-être me surprendre.
Je ne vais pas demander ce qu'il s'est passé, promis. Tu parles si tu veux.

Ne surtout pas forcer la main.
Et on danse quand tu veux !

Mon aura a déjà commencé son boulot. J'ai l'impression qu'il fait plus chaud alors que des couples se mettent à se caresser sur la piste de danse. Toujours pareil. La luxure est quand même ce qui ressort le plus dans ce genre d'endroit. Je bois une nouvelle gorgée, je balance un peu ma tête au rythme de la musique.

Ma chemise argentée laisse voir le haut de mon torse puisque j'ai deux boutons non attachés. Et mon jean me moule trop les fesses. Mais j'ai pensé que ça changerait les idées de tout le monde, même les miennes de pouvoir mater. Par contre, celui ou celle qui y touchera sans me demander risque de s'en manger une. Avoir le droit de regarder, ce n'est pas avoir le droit de tripoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Dim 26 Nov - 20:24

ciel quel enfer

Je suis resté sagement assis au bar, mon verre dans la main, les jambes croisés et surtout, calme. Je n’ai frappé personne, j’ai envoyé bouler quelques mecs un peu trop chiants et trop proches, je n’ai pas envie de baisé, j’ai envie de me déchiré la tronche avec un pote en qui je peux avoir confiance. D’ailleurs, quand mon poing a malencontreusement rencontré la joue d’un des mecs qui s’était approcher de trop près, un fin sourire est venu se tracer sur mon visage et j’ai déposer un baiser sur la joue de mon petit pote.

-Salut.


Hum ça soulage presque de filler un coup de poing à l’autre tache. J’ai quand même penché la tête en entendant les pensées de Sin. J’ai l’habitude de rejeter les sentiments trop forts, tant mieux, je pourrais lui rouler un patin là tout de suite. Il est mignon, et je suis pervers.

-Disons que j’ai connu des périodes de vies meilleures, et toi ?


Ok, là j’ai vraiment de plus en plus envie. Heureusement, y a Savem a coté qui lutte contre l’effet, ça m’aide a me concentré, ça, et ma colère.

-Ben maintenant ?


Quitte a être là, autant ne pas faire que picolé, j’ai descendu le reste de mon verre, et l’ai pris par le bras, délicatement bien sur pour l’emmener danser. Bien sûr je me suis mis un peu à l’écart des tripoteurs, pas trop envie de m’envoyer en l’air encore, je suis encore sur la colère. Bref, j’ai commencé a danser avec Sin, et je me suis plutôt bien amuser, jetant les émotions qu’il ravivait sur d’autres qui se faisaient peu a peu sortir. Le tout sous les yeux vigilents de mon vampire gardien.

Après, danser ne nous a pas empêcher d’aller nous chercher d’autres verres, faut savoir picoler et s’amuser.

ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mar 5 Déc - 17:48

Sin Skyhell

Libre

A boire !

Eh bien même Daniel est déjà sous mon aura. J'arrive à peine qu'il distribue déjà des beignes. Pourtant, après l'avoir embrassé sur la joue, je sais qu'il n'est pas encore soûl. Il est donc de sacrée mauvaise humeur. Qu'est-ce qu'on lui avait fait ? Oui, oui, la curiosité tue le chat mais c'est normal que je veuille savoir non ? Ou pas. Après tout, même si on a déjà passé une soirée ensemble... Sans idée perverse. J'avais essayé de le consoler. Je me demande si celui qui a pris le relais a bien fait son boulot. Parce que voir ce pauvre blond comme ça. Je n'aime pas.
Je vais bien merci. Une certaine chose s'est fait la malle ce qui simplifie mon travail.

Je le laisse voir dans mon esprit une image de Mayuri qui mange une âme sous mon nez. Je ne sais pas si cela lui suffira pour comprendre la chose mais pour le moment, je ne peux pas faire mieux et je ne peux pas parler de cela ici. Comme il ne peut sans doute pas me parler de ce qui le turlupine dans un bar bondé où n'importe qui peut nous écouter. Quelque chose me souffle qu'il est plus important que je ne le pense.

Et Kima est incapable de se taire de son côté. Il remarque tout. La façon dont le barman nous sert, les boissons qui partent, les corps qui s'échauffent, les mains qui tripotent, les gémissements qu'on ne devrait pas entendre... Bref, il se conduit comme un pervers fini. Enfin, il me rappelle au passage que j'ai dansé avec le barman la nuit de ma promotion... Oh, c'est de là que je le connais !
Ton ami le barman, je le connais aussi, il a bien voulu danser avec moi, une fois.

Je crie un peu sur la piste de danse pour qu'il m'entende, tout en dansant avec Daniel qui a bien voulu qu'on ne fasse pas que boire. C'est une bonne chose, j'ai vraiment envie de m'amuser et franchement, mon collaborateur ose être d'une sensualité folle. Autour de nous, la boîte de nuit se vide, ce n'est pas ce soir qu'ils vont faire un bon chiffre d'affaires. J'en ris, je le dis à mon ami.

Nous revenons assez souvent vers le bar, l'alcool me monte peu à peu à la tête, si bien que j'oublie un peu de garder des distances correctes entre mon corps et celui de Daniel. Je doute qu'il s'en offusque mais je n'oublie pas que mon aura fait encore et toujours des siennes. Je me suis fait tripoter d'ailleurs mais j'ai fait comme mon pote. Des coups. Mais de coude, pour être plus discret quand même. Riant, je secoue mon popotin, en agitant mes bras au-dessus de ma tête, le souffle court d'autant m'agiter. Mais à la fin de cette chanson, ils osent mettre une sorte de truc amoureux qui me fait un peu redescendre de ma planète joyeuse.
J'ai encore soif, on retourne au bar ?

Je l'entraîne avec moi, je ne sais pas pourquoi, je préfère ne pas le perdre de vue. Il serait capable de se remettre à cogner le premier crétin à lui mettre la main aux fesses. Je ne voudrais pas qu'on l'abîme, même s'il n'est pas fragile.

Me rasseyant devant le bar, je commande un truc toujours plus fort, le genre de cocktail qui met pas mal de monde par terre.
Barman, s'il te plait, un cercueil ! Tu oses suivre, Daniel ?

J'ai oublié le vouvoiement depuis... Pouah, belle lurette. Kima me crie que je n'ai pas une bonne idée, mais je m'en moque. Ah... Un groupe de mecs et de filles viennent nous draguer lourdement. Une partouze ? Euh... Je suis pas assez soûl pour dire oui. Pourquoi je sens qu'on va se battre ? J'évite un coup de poing mais je me sens quand même un peu lent. Sûrement l'alcool. Et sans prévenir, je donne un bon coup dans le ventre du mec en me mettant à chanter.
C'est le verre un ! ♪
Celui qu'on retient ! ♪
Avant qu'il s'efface ! ♪
Quand on en boit des tasses ! ♪♪♪

Et en plus, ça les distrait ! Je suis le meilleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Sam 20 Jan - 12:57

ciel quel enfer

Quel chance il a, de mon coté, une certaine chose viens d’arriver et ça complique le miens, mais je ne peux pas trop en parlé là tout de suie, enfin, voir l’image de l’autre ne m’aide pas a ne pas être en rogne, je l’ai vu sur un des fichiers ramener par savem.

-Décidément ces agents font chier tout le monde.


Je ne compte pas me cacher, s’il faut tuer pour se défendre, aujourd’hui je n’hésiterais pas, je suis assez chaud pour ça même. Après quelques minutes à danser, et à enfin commencer a me détendre…

-nan ?!


Mon nouvel ami me balance une info qui pourrait presque m’énerver, j’attends qu’on retourne au bar pour m’énerver.

-Sérieusement, t’aurais pu te tapé le beau représentant en cercueil et toi tu choisis le !


J’ai fini avec un doigt sur la bouche de la part de savem, je sais …. Je ne dois pas trop en dire mais bon … je suis quand même en colère, j’aurais tellement préféré qu’il finisse avec mon pote qu’avec l’autre taré de scientifique de merde ! J’ai accepté le cocktail proposer par mon pote, rigolant de l’intituler, le concernant, ça a de quoi être rigolo. Puis on viens nous proposer une partouze et en écoutant la réponse de Sin je ne pourrais absolument pas dire mieux !

[hors rp, c’est là que savem appel drew avec un sos]


Je me suis joint à la bagarre pendant que savem empêchait le videur de nous sortir par hypnose, quel brave gars, pourquoi il est avec un taré…

-C’est le verre deux ! ♪
Celui qui m’met mieux ! ♫
J’me prends un blanc d’alsace ! ♪
Vu qu’ai encore d’la place !♫


Et un bon coup dans les cotes, et pendant que la bagarre se poursuit, je m’amuse encore et relance la chanson par un :

-C’est le verre trois ! ♪
A fond dans l’blabla ! ♫
De plus en plus loquace ! ♪
J’aime toute la populace ! ♫


Juste histoire d’illustré le truc, j’ai attrapé le premier mec à me passer sous la main, tout sourire et je l’ai embrassé avant de revenir al bagarre, mon dieu que ça fait du bien.


ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mer 24 Jan - 17:28

Sin Skyhell

Libre

A boire !

Le beau représentant en cercueil. Hé, stop, rien ne dit que j'aurais voulu être avec monsieur le barman ! Mais quelle mouche a piqué Daniel à la fin ? Je sais que quand les nerfs lâchent, cela donne de sacrés résultats. Mais de là à s'en prendre à son ami. Parce que je suppose qu'avec une telle proximité, ils ne peuvent juste pas se connaître de ce soir. Encore plus alors que le fleuriste qui est l'amant du brun. Bon. Je ne dis rien, je pense qu'il ne faut pas en rajouter.

En plus, on a mieux à taper.

Du coin de l'oeil, je vois le barman faire, ce qui confirme une vraie amitié entre brun et blond. Blond qui chante la suite de ma chanson improvisée, et pas à moitié ! Ouh... Bon sang, il est chaud quand il embrasse des gens, vraiment. Mais ouf, je tape, ça m'évite de me payer de suite une érection qui aurait mal tournée.
C'est le verre quatre !
C'lui qu'a le goût de plâtre !

Cette rime n'est pas là sans raison, le mec qui je viens de frapper s'est mangé le mur. Et Kimagunera rigole et rigole encore. Il cesse enfin d'être la voix de la raison et accepte que je m'amuse un peu plus que d'habitude.
J'tire un peu la grimace...

Ouh... Coup dans les côtes, ça ne fait pas du bien.
J'ai mal au pancréas

Mais ça va se payer pas plus tard que maintenant alors que je mets un magnifique coup de boule à mon adversaire qui lui pète le nez. Non mais ! Il croit quoi, que je ne suis pas d'humeur à le massacrer avec mes poings ? Pffff... Je me laisse sans doute trop entraîner mais ça fait tellement du bien de passer ma frustration de n'avoir pas pu tuer Mayuri avant qu'il s'en aille. Je vais au bar, boit mon "cercueil" cul sec et pose le verre un peu trop fort, presque à le briser. Puis avec un sourire, je vais finir le dernier con qui me cherche en reprenant :
C'est le verre cinq ! ♪
Celui qui requinque ! ♪
Même si j'tiens plus en place ! ♪♪
J'bouge comme des essuie-glace !♪♪♪

Mince alors quand même. Le type s'étale par terre et je me rends compte qu'il doit rester un tiers de la populace justement dans le bar. J'éclate de rire et je me laisse tomber sur mon tabouret, le dos contre le zinc à vérifier comment s'en sort Daniel. Sûrement aussi bien que moi, il avait tellement envie de faire mal. Je me passe une main dans les cheveux en demandant la suite au barman qui ne va sûrement pas approuver. Et je crie comme une fan-girl :
Vas-y Daniel, t'es le meilleur !!

Oh oh... Y'a des gens qui arrivent, et vu le regard ambre, c'est du loup-garou. On va en prendre pour notre grade ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosario MillerMessages : 11
Date d'inscription : 05/11/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Jeu 1 Fév - 21:09

Après mes retrouvailles avec Drew, et l’annonce dont j’avais encore beaucoup de mal à me remettre, et même à formuler dans ma tête, nous étions passé chez lui. J’avais pu poser mes affaires, et discuter un peu pour me changer les idées. J’avais beau savoir que j’allais rester dans cet appart un certain temps, je n’arrivais pas encore à me poser, et je n’avais même pas envie de défaire ma valise. Je sentais l’odeur de mon frère partout, et même si c’était rassurant, défaire ma valise, c’était une étape encore trop difficile, et je préférais remettre ça au plus tard possible.

Du coup, j’ai été assez content quand Drew reçu son SOS. Sans trop d’explication, mais j’ai attrapé ma veste, et je l’ai suivi dans la voiture. Sur le chemin, mon regard s’est mis à suivre les lumières de la ville. Ça me foutait un peu la gerbe, à moins que ça n’ait rien à voir. J’ai plus dit grand-chose, je me sentais un peu las. Et puis j’appréhendais un peu plus de revoir Dany et Savem que de retrouver mon frère.

Nous sommes arrivés devant une boîte de nuit. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas approché de ce genre d’établissement. A peine rentré, ça sentait l’embrouille. Je me rappelle qu’à une époque, c’était ce qui me plaisait que je rentrais dans ce genre d’endroit. J’ai tout de suite repéré Dany en train de casser de l’humain, et Savem plus discret comme d’habitude, derrière le bar. J’ai laissé mon frère, et me suis glissé dans la salle, prenant un chemin détourné pour éviter la bagarre. Je n’ai pas trop envie de rentrer là-dedans. Bon, j’ai quand même viré d’un coup de pied sec un mec qui titubait trop près de moi. J’aime pas qu’on empiète sur mon espace vital.

Je suis arrivé au bar, et je m’y suis penché pour saluer Savem, et souffler un « Quelle ambiance » avec un sourire amusé. Du coin de l’œil, je surveillais toujours la bagarre, même si je doute qu’il se passe grand-chose d’intéressant vu l’état des humains. Je regardais aussi ce que faisait mon frère, le connaissant, il allait sûrement attraper tout le monde par le col pour qu’ils se calment. Comme s’il ne faisait jamais ça, lui!

Enfin, j’ai soupiré, et me suis laissé tomber sur un tabouret. Ça fait vraiment bizarre d’être là, et de les voir tous les deux à nouveau… et les voir tous les deux dans ces circonstances aussi. Y avait aussi l’autre mec à qui je n’avais prêté qu’une maigre attention, je savais pas qui c’était, et comme de toute manière je n’étais pas particulièrement détendu, je restais très attentif à mon environnement, en attendant que Dany se soit un peu calmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew MillerMessages : 80
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mer 7 Fév - 16:16

◄► Pas pour moi ◄►
Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable.


Même quand il n'avait pas envie d'avoir des problèmes, on lui en fournissait gratuitement. Déjà qu'il était nerveux du fait que son frangin soit de retour à Néos mais si en plus, Daniel s'amusait à se foutre dans la merde... C'était une blague. Conduisant tout de même prudemment dans les rues encombrées, le futur Alpha grognait dans sa barbe inexistante contre la bêtise de tête blonde tout en répondant par SMS au suceur qu'il n'était plus trop loin. Il se gara un peu brutalement sur le parking de la boîte de nuit, observa son look, potable et se dirigea vers l'endroit de fête sans vérifier que Rosario suivait. Parce que forcément qu'il le ferait.

Andrew pénétra le lieu enfumé et bruyant de façon conquérante, notant déjà où était le grabuge. Il fonça pour mettre une bonne patate à l'un des adversaires de Dany qui faillit s'exploser la tête contre le zinc. Heureusement pour l'humain, il avait trébuché. Plein de mauvaise humeur, il acheva de mettre deux autres par terre, non sans avoir entendu son boss et l'ami de celui-ci chantaient un truc complètement stupide. Son humeur ne s'améliorait pas, sans bien qu'il sache pourquoi. Il se posta devant le fleuriste, se retenant de le prendre par le col pour le secouer comme l'on le ferait avec un louveteau idiot.

-Je peux savoir ce que tu fous ? T'avais que ça à faire de te battre dans une boîte de nuit, sans déc ?

Et puis c'était quoi cette envie de baiser aussi qui lui prenait ? Drew grogna de plus belle et regarda alors le roux qui accompagnait son boss. Cette odeur... Il la connaissait. C'était le pote qui avait donc tenu compagnie à Dany avant qu'il n'arrive après qu'ils aient appris la nouvelle sur les créatures de Delta. Les mêmes créatures qui posaient aussi souci à son frère. D'un air sombre, il trouva assis au bar et hocha la tête.

-Tu pourrais quand même picoler sans te mettre à tout casser, bordel.

En tout cas, Drew se refusait à toucher ce roux là. Il n'était pas sûr de ce qu'il était mais il sentait la mort. Trop à son goût. Il alla s'asseoir à son tour et demanda un bon bourbon même s'il ne devait pas boire. Il s'en tiendrait à un verre. Juste un. Il me méritait, non ?

-Je te jure... Alors, t'es qui toi ?

Il s'adressait au roux tout en regardant le blond. Les deux lui semblaient bien déjà partis sur le chemin de l'ivresse. Il soupira, se retenant de vouloir trouver une rousse à baiser, tout en pensant à une certaine blonde qu'il n'avait pas vu depuis un moment. Etait-ce le moment de s'envoler pour l'Angleterre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mar 13 Fév - 23:36

ciel quel enfer

Et ciel qu’il peut avoir une sale haleine… on dirait que quelque chose est mort dans sa bouche, ça donne pas envie, la prochaine fois je roule un patin a quelqu’un que je connais … tiens j’y pense, je n’ai jamais roulé de patin a sin, je me demande s’il a un gout crade lui aussi. En plus il est rigolo, il continue la chanson, même après l’arriver de deux loups.

-Excellent !


Esquiver, ça va … enfin ça va plus ou moins, j’ai pris quelques coups, mais je les ais rendus, puis j’en ai choppé d’autres pour voir si ils ont un goût dégueu aussi …J’ai envie de plus mais en même temps, je ne peux pas le nier, je suis un pervers, et j’aime ça.

-Nooooon, je pouvais aussi trouver un nouveau mec a me tapé…. Un deux … six …


Tiens, une petite orgie, ça me ferais le plus grand bien, je serais plus qu’heureux de me perdre dans un mélange de corps sans égale.

-C’est le verre six ! Celui a …


Oh tiens, ça je pense que ça pourrait marcher, j’attraper un mec par le cou lui faisant une clé de bras et ai ricané en continuant.

-Elvis !


Ouai, je me fou clairement de sa coupe de merde, et alors ?! Mais je vais me faire pardonner, je lui ai fait tourner la tête en enchainant avec :

-celui que j’enlace, que j’embrasse comme une limace !


Et là j’ai ris, vraiment, je l’ai embrassé et j’ai lécher sa joue avant de le jeter sur un de ses potes et de retourner a une dance plus suggestive

-wouuuuuh, le diable m’habite !


J’ai ris doucement en lançant a sin :

-En deux mots.


Ooooh celle là elle est trop bonne, c’est juste excellent, c’est même plus qu’excellent, je me sens aussi bourré que crevé, émotionnellement parlant.

-C’est le verre sept !


J’ai été prendre une bouteille pleine, et suis retourné m’amuser. Tiens mais attends … lui…

-celui que je pète !


Je lui ai éclaté une bouteille sur la gueule…

-Je fais volte face ...


juste avant de me retourner vers un autre agent, sauf que ce coup ci, je me sers de ma magie et lui laisse entendre les pensées et sentiments de tous, de tous, provoquant une explosion de mon énergie… y avait si longtemps que je ne m’étais plus ralacher, que je la gardais cachée de tous, de tout, ans plus osé être moi ne serais ce qu’une seconde … je me sens … entier…

-Et va niké ta race !

Bâtard d’agent.

ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Ven 16 Fév - 16:58

Sin Skyhell

Libre

A boire !

Tiens, le barman avait appelé du renfort ? Parce que deux bruns viennent d'entrer, du beau en plus. Mais si l'un va directement se mettre au bar pour se faire servir un verre sans même chercher à se présenter ou je ne sais quoi... Oh, un coup de poing à éviter ! L'autre se mêle clairement de nos affaires à Daniel et moi. C'est presque s'il ne se cogne pas au fleuriste en se dressant devant lui comme une sorte de forteresse imprenable. Bon sang, si quelqu'un lit mes pensées, il se marre sûrement. Malgré moi, tout est tendancieux. D'ailleurs, faut pas croire - mince éviter ! - Kima est mort de rire... Ah, encore un double sens foireux !!!

Toujours contre le bar, je mets un bon coup de pied au dernier con qui m'agresse et j'essaie de reprendre mon souffle. De son côté, Daniel a fait comme si son ami - je suppose que c'en est un - n'existe pas pour continuer à bastonner à tout va. Et pas que... Je ris bruyamment en le voyant ainsi embrasser une sorte de sosie d'Elvis, le tout en continuant cette chanson bizarre dans laquelle on s'est lancé dès le début de la bagarre.
Bah tant qu'elle envoie aux anges du paradis, on lui pardonnera le diable !

Il a du culot pour parler de son sexe comme ça à haute voix. Les croyants sont partout, même dans les bars. Ceci dit, on nous regarde déjà de travers alors un peu plus, un peu moins... La boîte est quasiment vide maintenant, les videurs ramassent les types qu'on a mis par terre pour les mettre dehors. Sauf que Daniel a quand même trouvé encore de quoi disputer. Alors pendant qu'il chante et que je me redresse, sentant que c'est mauvais, je réponds rapidement à l'ami.
Je suis Sin, un pote de Daniel. Je vais l'aider,
hein !

Et vite parce que pour qu'il insulte quelqu'un comme ça, c'est pas bon du tout. Je passe derrière lui pour enlacer ce beau blond qui sent bon et je lui caresse le torse et le ventre pour essayer de le calmer. Je ne sais pas si je m'y prends bien mais faut bien que je tente, pas vrai ?
Hé, tout doux. Ton pote aux grands muscles va les foutre de...

Oh bordel, je n'aurais peut-être pas dû y toucher. Sa magie m'enveloppe et me sonne, j'ai rarement senti autant de puissance chez une créature. J'halète contre son oreille et le serre plus fort contre moi, sans savoir pourquoi. Ça ne l'empêche pas de faire du mal s'il en a envie, je peux même difficilement faire un truc contre un être pareil. Enfin, on est plus ou moins ami mais avec mon aura, je ne peux ramener personne à la raison d'habitude, loin de là.
Ils n'en valent pas la peine !

Et puis bêtement, sans doute à cause de l'alcool, j'obéis à Kima et je tourne Daniel vers moi pour l'embrasser langoureusement, nos corps bien collés l'un contre l'autre. Jeu dangereux mais il faut bien le distraire. J'espère que les autres auront la décence de bouger et de faire partir ces types.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosario MillerMessages : 11
Date d'inscription : 05/11/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Dim 25 Fév - 20:47

Assit sur mon tabouret au fond de la salle, je ne pouvais pas m’empêcher de me demander ce que je foutais là. En temps normal, j’aurais trouvé la situation assez marrante. Et si Drew n’avait pas été là, je me serais peut-être même laissé tenter à participer… mais là, je me sentais las. C’était peut-être la longueur du voyage, ou le trop plein d’émotion de cet après-midi. En tous cas, c’était pas le genre de retrouvailles que j’imaginais, Dany est trop bourré pour me prêter attention. Quoi que je préfère ça comme ça, j’ai pas envie qu’il s’approche, au risque de me rouler un patin à moi aussi, vu les humains qu’il emballe à la chaîne…

Je regardais Drew taper sur tout ce qui passait à sa portée, et j’écoutais la chanson idiote des deux pochtrons. J’avais envie de rentrer. Je sais pas pourquoi, mais ma tête était remplie d’idées noires, et je n’arrêtais pas de soupirer. J’arrêtais pas de m’imaginer qu’avec leurs conneries ils allaient attirer l’attention d’Aleph, et qu’on allait se retrouver avec des agents sur le dos. Ça fait même pas encore 24h que je suis revenu, j’aurais bien aimé pouvoir souffler un peu avant qu’on m’entraîne dans ces emmerdes. J’avais autant envie de leur fracasser le crâne que de les planter là et me barrer tout seul.

Mon frère s’installa au bar pas très loin de moi, et commanda à boire. Je regardais son verre être servi, puis posé devant lui. Moi aussi j’avais envie de boire… Mais pas ici, pas maintenant. Je tenais tellement mal l’alcool que ça poserait encore plus de problèmes. Je me vois bien me faire enguirlander par Drew demain si je me bourrais la gueule moi aussi. Pour me changer les idées, j’ai sorti une clope de ma poche et l’ai allumée sans me poser de question. Manquerait plus que je foute le feu au bar… remarque, avec Savem dans les parages, peu de chances que ça arrive… mais pourquoi est-ce que j’avais ce genre d’idée en tête ?

Bon, jusque-là, je ne prenais pas plus que ça au sérieux les jeux de Dany et son copain, mais quand j’ai entendu la bouteille se fracasser sur le crane d’un humain, et senti l’aura de Dany se libérer, je me suis dit que ça allait vraiment mal tourner. Je me suis levé de mon tabouret en pensant que j’étais bien content qu’il n’envoie pas son pouvoir à toutes les personnes ici présentes, et j’ai vu le roux l’enlacer avant de lui rouler un patin. Je connais pas la nature de leur relation, mais tant que ça le calme… je m’y serai pas risqué. Pas dans son état en tout cas. Je me suis approché sans plus de conviction, j’ai attrapé la loque humaine par le col, et je l’ai vaguement traîné derrière moi jusque dans un coin de la salle, juste histoire de l’éloigner. L’aura de Dany est trop agressive pour le moment, même pour moi c’est désagréable à sentir, alors un humain à peine conscient… quoi que, je rêve ou il bave ?

D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi il s’était autant acharné sur celui-là en particulier. Peut-être que c’est quelqu’un qu’il connait ? Du coup, peut-être qu’il aurait de bonnes raisons de mourir ? J’ai hésité pendant une seconde, avant de hausser les épaules et retourner m’asseoir. Je sais pas qui c’est, si Dany veut toujours le tuer quand il aura décuvé, qu’il s’amuse, mais faire ça à la légère, c’est prendre le risque d’attirer l’attention, je préférerais m’en passer.

De nouveau assit sur mon tabouret, j’ai aspiré ma clope d’un coup avant de m’en allumer une autre dans la foulée. Ça y est, je suis de mauvaise humeur. Ça me fait chier d’être là et d’assister à tout ça. Sérieux, elle a belle gueule la rébellion. Peut-être que je suis revenu trop tôt. Ou trop tard ? Toujours est-il que je me pose des questions en voyant la scène. Ma jambe s’agitait nerveusement, et j’avalais ma fumée en constatant que le peu de populace du bar avait très vite disparu. Honnêtement, je ne sais ni que faire, ni que penser de tout ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew MillerMessages : 80
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mer 7 Mar - 12:20

◄► Pas pour moi ◄►
Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable.


Qu'on l'écoute ? Bien sûr que non, Daniel ne l'écoutait pas. Beurré et énervé, le blond faisait son chemin à coups de poings et de chanson bizarre avec le roux là. Il se demandait vaguement s'ils allaient finir par saigner, parce que y'avait du nombre. Toujours plus bas, mais bon. Il aurait vraiment pu aider... Mais le spectacle l'épuisait. Andrew ne comprenait pas que le suceur ait laissé faire, tout en sachant bien que celui-ci n'aurait jamais pu arrêter Dany. Ils n'étaient pas tout-puissant. Dany non plus mais il attaquait le mental, lui.

Drew grimaça en voyant le blond embrasser un inconnu. Il allait quand même pas se lancer dans une orgie devant eux ? Il détestait plus que l'idée, il en rendrait son repas. Et la blague sur sa bite rien que pour ce type qui sentait la mort et les lys rouges. Les fleurs de la mort. L'homme prit le temps de lui dire son nom, plutôt évocateur en plus, avant d'aller rouler une pelle au fleuriste après son explosion de pouvoir imprévu. Le loup-garou ne savait pas trop quoi faire, y'avait trop de...

-Bordel, j'ai mal au crâne...

Bon, au moins, Rosario aidait à évacuer et il se sentait comme un con, le futur alpha. Il irait bien se pieuter, malgré la colère qui couvait. Il en voulait à tout le monde, sans bien savoir pourquoi il tremblait de rager et même l'énergie de Dany qui l'aurait plus ou moins calmé habituellement rajouta de l'huile sur le feu. Il fallait qu'il se contrôle, il allait tuer quelqu'un sinon. Et son petit frère qui sortait une cigarette... Ça pouvait être une idée, ça. Il sortit un cigare et il l'alluma pour laisser la fumée envahir ses poumons. Il revint au bar en soufflant à son frère.

-Rappelle moi, j'ai fait un truc vraiment ignoble pour mériter cela ?

Il piqua une bouteille de vodka et but une longue rasade.

-Ils vont se baiser sous notre nez, tu vas voir ! TOUT LE MONDE DEHORS !!!

Et enfin, deux minutes plus tard, il n'y avait plus un chat dans la boîte de nuit, à peine les employés qui s'étaient réfugiés dans les vestiaires. L'absence de musique lui fit du bien, il aurait bien voulu cesser les lumières de toutes les couleurs mais s'il cassai, le suceur allait lui tomber dessus.

-Du coup, ils sont ensemble ces deux là ?

Question autant pour le blond que le brun derrière le bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mer 21 Mar - 12:33

ciel quel enfer

Au septième ciel même, elle est efficace mon cher sin, mais si je le dis a voix haute Drew va encore râler que je ne suis pas très anglais dans mes manières. Mais en même temps, j’aime ça, c’est tout, c’est comme ça, je suis comme ça. Et puis … viens ce songe, cette toute petite pensée perdue dans un flot de rage contenue et de vice exposé… impossible de m’en empêcher, je vais me débarrasser de ça, j‘en ai assez de lui et de toutes les vermines de cette espèce.

J’ai comme l’impression d’être passer une excitation intense à une rage profonde, pourtant … je maintiens… J’aurais pu le tuer je me fou qu’il soit un agent depuis peu ou de longue date, je n’en ai rien à battre de son coté innocent et loin de l’affaire, les agents méritent de mourir, tous.

J’entends Savem, fatigué qui s’en veut, qui se charge seul le moral en se souvenant qu’il est responsable de ce qui se passe, qu’il va devoir brûler ce club auquel il tient. Je ne peux pas manquer le sentiment de néant qui s’empare de Drew, le trou noire qui l’emporte dans de sombres idées… suivit de près par … tiens, il est là alors, génial, on pouvoir discuter garde partager… Rosy … je me sens vide là … je sais que a rébellion te déçois, j’ai conscience de vous trahir tous mais … un agent… un putain d’agent …

C’est marrant, je sens toutes ces choses qui m’envahissent et s’exacerbes à mesure que mon pote s’approche, pourtant, malgré le trop plein de sentiments que je perçois … je me sens vide. J’aurais pu le tuer avec plaisir, même après avoir senti les mains de sin passer sur mon torse, j’étais prêt a en finir, quitte a accueillir moi-même les troupes de l’aleph après l’explosion de ma magie. Je pourrais tous les éliminé, leur inonder l’esprit jusqu’à ce que leur cerveau se rende, en faire des légumes, prendre l’aleph, détruire un a un tous ses services, éliminer ces monstruosités à qui ils ont donnés la vie… Et fini par afficher Delta encore vivant, accrocher a une façade par des liens de ronces, le laisser mourir lentement là-dessus et ensuite… disparaitre… enfin me fondre dans le monde, me libéré de mon passé, des chaines qu’il m’impose… Et plus j’y songe, et plus mon bras me gêne, plus la brulure des cicatrices aujourd’hui refermées se fait de plus en plus forte.

J’allais acheter l’immondice que j’avais en main, de toute façon, qui ici pourrait m’en empêcher ? Savem a quitter son bar après avoir haussé les épaules pour Drew, il est entrain de vider des bouteilles d’alcool un peu partout dans le bar, Rosy n’as pas la capacité de me stopper, même si il peut de toute évidence me faire des gosses, youpi. Quand a Drew, il n’est pas foutu de m’atteindre, il y a bien longtemps que j’ai touché le fond, et ses bras sont bien trop courts pour qu’il espère … ne serais ce qu’effleuré mes doigts. Quand a sin, chacun se tour de subir les dons de l’autre, non ?

Ma rage allait s’abattre sur l’agent, quand … ben quand j’ai un peu perdu ma concentration. Je m’attendait un peu a en prendre une de Drew, a ce que rosy gueule, voir a esquiver une boulle de feu … mais non, a la place, j’ai senti des lèvres qui se posaient sur les miennes, suivies de près d’une étrange sensation, entre panique et douceur. J’ai enfin baissé les yeux pour apercevoir deux petites perles de jades, puis ... le calme c’est imposé.

Tout me semble lourd, si chaque ressenti m’apportait plu de poids, ma poitrine plierais sous celui des sentiments de mes amis, même l’alcool ne m’en éloigne pas.

-Tu sais ce qu’elle te dit, la rébellion, Rosy ?!


Il a raison, je suis un déshonneur pour mon propre clan …

Tu fais chier sin, je sais que t’y pu rien, mais je me sens …. Lourd. Et fatigué, si bien que quand Savem nous fou tous dehors, je n’ai même pas le courage de réagir, je me laisse juste guider, ravalant aussi bien que possible mon énergie, dire que j’ai mis deux jours a réussir a la dissimuler entièrement la première fois … et que j’ai mis des semaines a le supporté … je me sentais tellement plein d’énergie que j’ai fais pousser des arbres en plein milieu d’un désert ou j’avais été me réfugier… une mini forêt au Sahara… s’était sympas, au fond, mais c’est un peu comme la drogue, maintenant que je l’ai relâcher, je vais devoir me sevré de ma propre magie. Assis a l’arrière de la voiture de Drew, les yeux dans le vague, j’ai du mal a pensé … normalement, l’euphorie de la cuite n’aurais pas du partir avant la gueule de bois de demain… j’ai hâte d’y être, pouvoir me nicher sous ma couverture et n’en plus sortir.

-Tiens en fait, salut Rosy.


J’y pense… je ne l’ai pas particulièrement bien accueillis … j’ai sommeil et d’un autre coté, je prendrais bien un dernier verre… histoire de m’achever….

-Tu viens discuter garde alternée ? J’te préviens, les vacances sont pour moi, je lui apprendrais a ramener la balle.


ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mer 21 Mar - 16:18

Sin Skyhell

Libre

A boire !

C'est comme si un ballon de baudruche venait de se dégonfler dans mes bras. Comme si j'étais au cœur de la tornade qui retombait brutalement, comme si sa raison d'être venait de s'éteindre. Je suis sonné par ce calme qui s'abat lourdement autour de nous. J'avoue que je ne sais plus vraiment où j'en suis également. Je n'ai jamais autant eu l'impression de toucher un mort-vivant qu'en tenant Daniel dans mes bras. J'essaie de ne pas céder à une possible panique. Je sens son cœur qui bat sous ma main. Je sens sa chaleur contre moi. Il va bien. Ou plutôt, il va aussi bien qu'il le peut.  

Son aura est toujours là, vibrante, à toucher des choses en moi que je pensais avoir très bien, trop bien enfoui. Kima me suggère de le lâcher mais je m'en sens incapable. Je crois vraiment qu'il va s'effondrer si je lui enlève ma force. Je ne veux pas lui manquer alors qu'il a besoin de soutien. Avec des excuses plutôt pathétiques, je m'excuse auprès du barman. Je vois bien qu'il compte mettre le feu à l'endroit. C'est ma faute, encore une fois mon aura aura tout gâché en révélant le pire de tous. Je ne sais pas quoi dire à Daniel pour me rattraper, je ne sais que l'aider à finir dans la voiture du loup-garou.

Je ne pense pas que je devrais y monter mais... Je veux raccompagner Daniel. J'en subirai les conséquences ensuite.
Je suis désolé.

Je suis dégrisé, même le cercueil que j'ai bu n'a plus aucun effet. Kimagunera s'inquiète de ma futur déprime, à raison. Je l'ignore pour le moment, je m'occuperai de ma propre conscience plus tard.
Je ne resterai pas très longtemps, mon aura vous a déjà bien assez affectés.

Juste pour voir Daniel chez lui. Et ensuite, j'irai travailler. C'est la meilleure chose que je puisse faire à cette heure. La nuit a peint la ville de ses couleurs sombres. Elles me semblent indélébiles. Je respire profondément et repousse la peine. Pas seulement elle, d'autres choses m'assaillent. Je regarde les loups-garous assis à l'avant.
Et je vous assure que je ne dirai rien de tout cela à qui que ce soit.

Sauf la Mort. Mais peut-elle compter comme une personne ? Je n'en sais rien. Je sais juste que je ne peux pas mentir à mon patron. Et je caresse encore le dos de Daniel, l'assure ainsi de mon soutien. Bien qu'il serait sans doute mieux pour lui que je ne le touche pas. Je retire alors ma main comme si je viens de me brûler. Réfléchis, Sin... Bien sûr que tu ne dois toucher personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosario MillerMessages : 11
Date d'inscription : 05/11/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Jeu 22 Mar - 18:05

L’énervement de mon frère était plus qu’évident. J’ai espéré un moment qu’il en ait marre, et qu’on puisse rentrer en les laissant se démerder. J’aurais presque pu rire en le voyant sortir un cigare. Fallait vraiment qu’il fume un truc plus gros que moi. J’espère pour lui que c’était pas comme ça tous les jours, sinon tu m’étonnes qu’il soit à bout de nerfs.

« Tu devais être au moins dictateur dans une autre vie. »

Et du coup, moi j’étais quoi dans ma vie antérieure ? J’ai essayé de ne pas trop y penser pour tourner à nouveau mon regard vers les deux idiots encore enlacés. Dany s’est adressé à moi sèchement. Vu son aura, je me doutais qu’il devait être en train de scruter nos pensées, mais ça fait toujours un peu bizarre. Qu’il le prenne comme il veut, je ne fais que constater ce que je vois. Ce que je vois aussi, c’est que ce Sin avait réussi à calmer Daniel. Le roux s’est excusé auprès de Savem, il avait sûrement une part de responsabilité dans l’histoire, mais j’avais pas envie de chercher le pourquoi du comment maintenant.

On n’a pas tardé à se faire mettre à la porte par le vampire qui devait en avoir ras-le-bol de nous, et on a refait le chemin jusqu’à la voiture de mon frère. Je me suis rapidement installé côté passager, sans chercher à me demander si les deux imbibés arriveraient à monter. Mon regard restait fixé à travers la fenêtre. J’avais hâte de rentrer. Hâte d’être un peu seul.

Ça ne faisait pas longtemps qu’on avait démarré, que Sin s’excusa à nouveau. Quand il a parlé de son aura, je me suis mis à le scruter par le rétroviseur. Je me disais bien qu’elle était particulière, mais jusque-là, j’avais pas fait le rapprochement. C’était sûrement ça qui me faisait me sentir bizarre. Il nous annonça qu’il ne raconterait rien, et j’ai pensé « encore heureux ! » en soupirant fortement. Je savais toujours pas qui c’était, mais apparemment, mon frangin non plus. Ça ne devait pas être l’un des leurs, mais j’imagine qu’il ne devait pas être mauvais si Dany lui faisait confiance.

D’ailleurs, celui-ci m’a finalement salué, et j’avoue que je n’étais même pas surpris qu’il n’ait pas réellement pris conscience de ma présence plus tôt. En revanche, j’ai un peu tiqué sur le surnom, encore une fois, mais j’ai préféré ne pas relever.

« Salut… »

J’aurais préféré que le reste du trajet se passe en silence. Ou au moins que Dany ferme sa gueule jusqu’à ce qu’il ait décuvé. Mais visiblement, c’était trop demander. Déjà qu’il me parle de garde alternée, ça m’a foutu un sacré coup. J’étais pas encore prêt pour ce genre de « plaisanterie » même de sa part, mais la suite m’a simplement achevé. J’ai fait volte-face sur mon siège, hors de moi. Mes griffes à moitié sorties s’étaient plantées dans mon siège, et j’ai dégluti avant de lui dire froidement :

« La… balle… ?! Toi plus que n'importe qui… tu devrais savoir… »

Il était là. Il était avec moi. Et même lui me rappelle qu’ils m’ont traité comme un vulgaire clébard ! Putain, j’allais finir par le tuer… J’ai préféré sauter hors de la voiture alors qu’elle roulait encore, et atterrir souplement pour commencer à m’éloigner. J’en ai marre. J’ai la tête qui va exploser, et les veines qui pulsent à deux cents à l’heure. Je suis enfoncé dans une ruelle à quelques mètres de là, et sans plus pouvoir me contrôler, j’ai commencé à cogner le mur le plus proche, faisant voler des caillasses autour de moi. Ils ont qu’à continuer sans moi, je me démerderai bien pour retrouver mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew MillerMessages : 80
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Sam 31 Mar - 13:47

◄► Pas pour moi ◄►
Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable. Un loup hurle à la lune comme un ange prie son dieu et un démon son diable.


Eh ben, ça avait bien merdé. Ça faisait longtemps qu'on ne l'avait pas expulsé d'un endroit comme ça et le pire - ou le mieux - c'était qu'il n'avait rien fait pour cela. Mais sans doute qu'il aurait justement dû essayer plus fort de calmer le boss. Le problème, c'était que pour une fois que Daniel s'amusait, même de façon violente, il n'avait pas eu le cœur et les tripes de l'arrêter. Sans doute parce qu'il ne savait pas non où en était le blond mentalement.

Assis derrière le volant de sa voiture, Andrew essayait de ne pas grogner, de juste rester concentré sur la route. Sauf que c'était plus compliqué qu'autre chose avec les ondes dans l'habitacle. Il adorerait mordre dans quelque chose là et il allait découvrir que ça n'allait pas s'arranger parce qu'il transportait un roux dangereux. Alors que le type avait quand même l'air d'être une fragilité. Drew se retint de serrer son volant alors qu'il parla de son aura. Sérieusement ? Quelle genre d'aura peut faire ce genre de trucs ? Puis, qu'est ce qu'elle faisait exactement ?

Le futur Alpha voulut poser la question mais Dany l'ouvrit. Et rien qu'en entendant le début, il sut que ça allait mal tourner. Déjà que dans la boîte de nuit, le boss avait mal réagi aux pensées de son frangin mais là...

-Hé, les gars...

Ils ne semblèrent même pas l'entendre et Rosario se jeta hors de la voiture. Heureusement, il était en train de s'arrêter pour un stop. Il tourna la tête vers les deux gugusses à l'arrière. Il oscillait entre l'irritation foudroyante et l'envie de baiser. Quand on savait que son type préféré, c'était les rousses. Il grogna, referma la porte côté passager avant. Non, il n'allait pas courir derrière son frère. Mettre le brun et le blond dans la même pièce cette nuit, ça donnerait un carnage et il savait qui gagnerait. Alors il continua vers le centre commercial.

-Sin, c'est ça ? Je te laisse avec Dany mais il lui arriver encore un truc et je te bouffe. Compris ?

Il se gara soigneusement, coupa le moteur.

-Pour cet "incident" faudra qu'on discute, Dany.

Est-ce que ça s'entendait qu'il voulait hurler à la lune ?

-On fera la réunion quand on peut. Allez...

Drew descendit pour les aider à faire de même et les poussa vers chez le fleuriste. Il fallait qu'il retrouve son frère, qu'il en prenne soin. Il pouvait se le permettre puisque le boss n'était pas seul. Il se demanda vaguement comment allait le suceur... Bah, lui, il se ferait son taré de scientifique.

-A plus...

Et il était parti à la recherche de son cadet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Sam 31 Mar - 14:59

ciel quel enfer

Tiens, c’est donc ça… je savais que j’en approchais, j’avais toute conscience de n’être plus au niveau, d’avoir perdu peu à peu, mais je ne pensais pas que ce serais « ça ». Mon corps ne me dérange pas, je n’ai plus mal, je n’ai plus peur. Mon avenir est déjà tracé, je pourrais facilement le changer, mais je sais depuis bien longtemps, que ça ne servira a rien, de toute façon, je me dirige inexorablement vers la même direction, le même vide… j’ai bien conscience de la chute, pourtant, je n’avais jamais imaginé que tout ce qu’il me faudrait pour pousser la porte, pour me laisser tombé dans le vide qui se cachais derrière, ce serais « ça ».

Je me fiche bien de la colère de mon ancien compagnon de torture … non, je ne m’en fiche pas … elle ne m’atteint plus.

Plus je regarde dehors, plus je vois le paysage défilé, et plus l’appel de la mer se fait fort. Pas l’envie de fuir comme pour les marins, pas l’appel de la lune comme les loups, non, mon appel a moi, c’est celui que j’ai si souvent supplié quand j’étais là bas.

Au final, il avait bien raison, Delta, quoi que j’ai pu faire, ou que je sois aller, quelque soit mes barrières…

-Il m’a brisé.


Ce souffle m’a échappé, alors que je descendais de la voiture. Je n’avais pas attendu que Drew m’aide, pas besoin… je n’attends plus rien, de personne … je n’en ai plus besoin, il a réussit finalement, et tout simplement avec … « ça ».

Simplement … en m’enlevant la confiance que j’avais pu avoir en mère nature.

-Je peux débriefer tout de suite.


Vache, j’ai du mal à contenir mon aura, mais avec Sin toujours aussi proche … elle est balèze, son aura.

-J’ai perdu, je suis en échec… si ton frangin se sent plus a même que moi de géré cette foutue guerre qu’il le fasse.

Et puis …Elle à belle gueule la rébellion… mais va chier !

-Je ne suis pas un soldat.


Non … moi … je voulais juste vivre, avoir foi à nouveau…. C’est ma vie qu’on a volé, ma conscience qu’on a poussé par le fond, et on m’a achevé, par la naissance d’un enfant, par la trahison de mon frère…

-Je voulais être fleuriste, juste, fleuriste, bordel


La vie me trahis.

-Retrouve le, Andrew, rappel lui, lequel de nous deux c’est sauver pour pensé ses plaies, lequel de nous reviens plus faible que jamais. Et lequel de nous a monté de ses main la résistance, qui c’est battu contre le fils de pute qui les a torturé sans se reposer, sans prendre le temps de « débriefer ».


Je devrais sans doute pas, mais là je m’en fou, je suis a bout, j’ai dépassé ma limite, j’ai des gosses, Savem s’attache a l’autre taré, L’autre se permets de juger mes actes sans même les connaître …

-Non, t’as raison, retrouve le, laisse le reformer sa bulle, j’en ai rien à branler.


Je suis fini …. D’accord, mais je l’entrainerais dans ma chute. Pas question que je laisse la mort m’emporté sans fermement m’accrocher a la carcasse de Delta. Je suis retourné à ma boutique pour laisser ma magie exploser… pauvre Drew …

-De toute façon, il a gagné.


Je me suis assis sur mon comptoir une fois rentré, et j’ai fermé les yeux en basculant la tête.

- Toi qui à des liens avec la mort, demande-lui quand elle compte enfin exhausser mon souhait.


Je l’ai tellement supplié… et je sais tellement que c’est égoïste… mais j’en ai assez, je ne me sens plus capable de tenir.

ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Dim 1 Avr - 13:49

Sin Skyhell

Libre

A boire !

C'est choquant, c'est brûlant. On vient de m'arracher le cœur en moins d'une seconde. J'ai rarement eu autant de peine. J'ai pourtant vu bien des vies partir mais là, c'est différent. Sûrement parce que je suis investi, pas simple spectateur. Je me retiens d'avoir les bras autour de Daniel alors qu'il donne l'impression de s'effondrer sur lui-même. Il ne tombe pas physiquement mais à l'intérieur. Kimagunera lui-même ne dit plus rien alors que c'est un bavard invétéré. Il y a des moments où tout se tait en soi et je suis dans un moment comme celui-là. Je suis descendu à la suite du blond, incapable d'écouter correctement le loup-garou. Il aurait pu me menacer de mort que je ne le saurais pas. Et Daniel qui parle de cette voix lasse, presque brisée. Malgré tout le mal que ça peut lui faire, je pose ma main sur son dos. Il faut qu'il sache qu'il n'est pas tout seul. Je ne sais pas quoi faire de plus. Je sais que je vais prendre soin de lui. Oublier mon devoir pour la nuit.
Rentrons chez toi, Daniel.

Je n'écoute vraiment pas ce que dit le brun à côté de nous. En fait, même les mots de Daniel ne forme pas de réelle cohérence dans mon esprit. Je suis trop choqué, je suppose, il faut le temps que je me reprenne. Et je me vois sur des tapis luxueux, un visage trop connu au-dessus de moi. Je ferme les yeux, secoue la tête. Que mon passé reste où il est, je n'ai pas à tomber maintenant. Je m'en suis soigné, à ma façon et je n'ai pas envie de recommencer. Alors là dessus, j'ai encore poussé le fleuriste à avancer et nous fûmes dans son intérieur feuillu et parfumé. L'odeur est bien meilleure que celle qu'il y avait eu à la boîte de nuit. Je grimace, je n'ai pas dit au revoir au loup-garou. Alors qu'il en a pris pour son grade lui aussi, avec mon aura...
Je voudrais te laisser à cause de mon aura mais dans le même temps, je ne peux pas. Je suis navré.

Les plantes poussent autour de nous. Et là...
Pardon ?!

Comment sait-il cela ? Je ne lui ai rien dit. Il a fait des recherches pour savoir ce que je suis, vraiment ? Je me sens mal maintenant. S'il a tellement envie de mourir, normalement, je peux l'emmener. Mais ce serait le tuer. Un Shinigami n'a pas le droit d'ôter la vie. Nous emmenons juste les âmes là où elles doivent se reposer. Avec douceur, comme pour l'apprivoiser, je viens serrer Daniel et lui caresse le dos. Il est à peine chaud d'une certaine façon ou j'ai peut-être froid pour lui. Je n'aime vraiment pas le voir dans cet état, un être si relié à la nature devrait être heureux.
Même si elle me répond, tu n'aimeras pas la réponse, tu sais. Je sais juste que tu as encore une chose très importante à faire mais je ne sais pas quoi.

Et mon patron ne me donnerait pas la réponse. En pur lot de consolation, je viens poser mes lèvres contre les siennes. Je ne sais pas si cela peut l'aider mais je ne sais pas quoi faire. Je n'ai jamais consolé quelqu'un. Un Shinigami vit seul. Et dans ma vie d'avant, j'étais le préféré, les autres me jalousaient.
Tu devrais prendre une douche et te coucher. Je reste avec toi. Je vais prendre soin de toi.

Et je range une mèche de Daniel en douceur. Pour l'aider à descendre de son perchoir, nos torses se cognent alors l'un contre l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Jeu 12 Avr - 14:23

ciel quel enfer

Je suppose que s’était inévitable, qu’un jour, toutes mes forces ma lâchent, qu’elles se déversent dans un gouffre que j’avais moi-même créé et ou j’avais balancé tout ce qui était une relation potentiellement stimulante. Pauvre Drew, toi qui marche sur une planche depuis si longtemps pour tenter d’atteindre l’autre coté, de toucher… non, d’effleuré cette part de moi brisé que j’ai abandonné en route, que j’ai rejeté pour, bien, juste pour continuer à survivre.

C’est ça … je crois que c’est ça, qu’il est là mon problème, je n’ai pas vécue depuis que je suis sorti … non, j’ai survécue. Comme là bas, comme après les expériences, comme après les tortures, comme a chaque fois que tout mon corps ne réclamais que d’être achever… je suis mort là bas, une partie de moi n’en es jamais revenu et sans elle, sans le gouffre que j’ai créé, je n’aurais pas su retenir la destruction, je n’aurais su bâtir ce que j’ai battis, ni même pu supporté ces connards qui se disent rebelles mais se contentent de trainer au camp sans se battre. Ces débiles qui annoncent a tout bout de champ qu’ils veulent rejoindre nos rangs, et qui, a la première attaque, se rendent et supplies pour leur vie.

Je l’ai senti basculer, je l’ai vu tombé dans le gouffre, notre amitié. Un trou noire c’est former en lui et peu a peu, il a englouti tout ce qu’il avait a disposition. Puis finalement, tu y es tombé aussi, mon p’tit loup… peu après que la lumière de cette fois là ne se soit éteinte.

Assis sur mon comptoir, je peux enfin faire un peu de tri… et entendre des choses qui ne me plaisent pas le moins du monde…

-Ne fais pas cette tête…


J’ai l’impression que je viens de lui annoncer que je suis le chef de la rébellion … vu son visage.

-Mon don représente la vie, en sois, est il si étrange que je puisse sentir la mort que tu incarne quand tu viens a moi dans ton plus simple appareil.


Façon de parlé, mais la fois d’avant, j’étais soul, mais pas déconnecter. J’aurais put oublier, mais non, je l’ai senti ce sentiment, autant la douceur qu’il avait pour moi, que le froid qui l’accompagnait, et puis, ses vêtements… difficile de ne pas comprendre juste avec la plus petite des recherches.

-Quelle fainéante…


Elle se traine, ça fais si longtemps que je fais des choses, qu’elle pourrait se satisfaire de mon parcours actuel.

-Tsss… j’en ai fais bien assez des choses.


J’ai passé tous les jours de ma vie à en faire. J’ai appris à contrôler des dons qui me dévoraient a petit feu, et j’en ai fais des forces…J’ai donné mon énergie aux forêts sur le point de s’éteindre, j’ai bâti une vie, j’ai couché avec plus d’homme que je ne saurais en compter. J’ai fais de chaque jour une nouveauté, et j’ai donné de moi a 100% a chaque personne que j’ai rencontré. Puis, j’ai été capturé, j’ai été torturé, j’ai donné la vie a des êtres qui de toute évidence sont des erreurs de la nature. J’ai bâti de mes mains un refuge pour ceux qui, comme moi, auront été capturés et sauvés. Un QG pour ceux qui voulaient se battre plutôt que d’attendre. J’ai enseigné tout ce que je pouvais savoir a mes soldats, j’ai créé de toute pièce une armée, une rébellion. J’ai participé à plus d’orgie que tous les romains réunis…. J’ai même

-J’ai prié pour mourir plus de fois que tu ne pourrais même l’imaginer… si le destinée est une pute, autant le dire, la mort ne vaut guère mieux.


Je sais bien que son baiser essaie de me remonté, mais le pourrais je seulement ? N’ais je pas fini par sombré une bonne fois ?

-Prendre soin de moi …


Oui, c’est une idée… glissé vers des moments plus doux, des moments ou le cœur reste en sommeil, ou rien ne vient perturber la chaleur…. Il y a bien longtemps que je ne me suis plus simplement laissé aller, sans penser à demain, ou à ma sécurité. Juste, laisser me corps se délasser …

Non, Sin est trop gentil pour ça, on s’entend bien, il est mon ami … un des trois seuls réels amis que je n’ai jamais eut.

-Mauvaise idée…

Même si je suis forcé de reconnaitre que je ne serais pas contre l’idée …

-Tu ne devrais pas entré dans mon monde.


Surtout que s’il est bien ce que je pense qu’il est, il devra forcement exaucer mon souhait, un jour… J’avance doucement vers la porte de chez moi, laissant les branchages se poussés pour pourvoir passer ma porte.

-Je suis fatigué….


Toutes ces choses tombées dans l’oublie, ou plutôt toutes ces choses celées en moi… elles finissent par remonté, et de toute évidence, pas pour le meilleur. J’en ai assez, tellement assez … Et pourtant … même si je suis à bout, même si je me sens balayer … emporté par le vent comme une petite feuille brunie par la vie …

-Mais, même si elle venait aujourd’hui me chercher…


Je ne peux pas simplement, en finir. Je ne peux pas renoncer, tout détruire, pour tout recommencer. Je ne suis pas un soldat… je suis une arme, une putain d’arme qui finira par exploser a la gueule de celui qui a voulu s’en servir.

- L’autre fainiasse ne pourrait pas m’avoir aussi facilement.


Ouai … je me battrais, même face a la mort, sans aucun moyen d’évité que son souffle emporte le mien, je ne me laisserais pas emporté sans combattre. J’ai attendu quand même qu’il entre sachant qu’il ne se passerait rien ce soir. Sin n’est pas un coup d’un soir, que je prends, puis que j’abandonne au petit matin pour agrandir mon creux…. Je ne peux pas juste me laisser aller…

Je sais trop que mes pensées se contredises, mais le courant qui m’emporte n’es pas constant lui non plus, c’est la seule chose qui me permet d’avoir des moments de courage, des instants, brefs et douloureux, ou je me rappel que j’ai une sœur, une petite sœur, aux dons presque similaires au miens, qui pourrait être a ma place, subir ce que j’ai subit. Puis lorsque la prochaine vague de froid sera passée, je me souviendrais de toutes les créatures innocentes dont il pourrait faire tout ce qui lui plait…. Je hais cet homme, je le hais, au point de vivre, pas pour lui, mais pour me battre, pour détruire ce qu’il crée, pour annihiler son existence.

-Demain …


J’ai emporté sin jusqu’à ma chambre, le laissant s’installer, le temps de prendre une douche, une très longue douche. Espérant que l’eau chaude qui courrait sur ma peau, chasserait la prise glaciale du vide. Puis … je suis revenu … en jogging, et je me suis laisser tombé sur mon lit, mollement…

-Tu es quoi, exactement ?


Autant le laisser expliqué, même si je connais les grandes lignes, avant que le sommeil m’emporte, ce qui ne devrait pas tarder.


ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sin SkyhellMessages : 76
Date d'inscription : 04/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Dim 22 Avr - 17:54

Sin Skyhell

Libre

A boire !

Oh, évidemment, vu comme ça, normal qu'il sache que je suis un Shinigami. Bien que je ne suis pas sûr qu'il comprenne vraiment mon rôle dans l'équilibre. Et surtout, que je ne commande pas la Mort, c'est elle qui donne les ordres et je les suis comme un bon petit chien depuis plus de centaines d'années maintenant. Au début, encore sous le choc, j'obéissais sans même réfléchir, mais plus maintenant, j'ai eu le temps de me remettre à flot, d'accepter que je suis mort et que ma vie dans ce temps lointain n'est plus une souffrance pour moi. Même si elle hante encore mes rêves les plus ignobles.
Daniel...

Il ne devrait pas parler de la Mort comme ça, ce n'est pas elle ou plutôt lui qui choisit, il y a des ordres qui viennent d'encore au-dessus, j'ai eu l'occasion de le voir. Ce n'est pas très juste de faire porter le chapeau à mon patron bien qu'il le mette quand même. Il n'est pas si indifférent à ce que l'on pense de lui, même s'il le voudrait.
C'est bien. Il peut encore t'arriver de belles choses, j'en suis persuadé.

Et je finis dans sa chambre. J'aime l'odeur, elle est apaisante mais elle ne fonctionne pas sur moi. Mon cerveau ne cesse de tourner et retourner ce qui est arrivé. Je ne sais pas si c'est de ma faute, si c'est le trop plein, si... Trop de si. Je vais me donner mal à la tête. Ce serait dommage alors que j'ai dessoûlé. Et puis, je ne comprends pas Daniel. Pourquoi m'emmener dans sa chambre en me disant de ne pas entrer dans son monde. Bonjour la contradiction, appelez moi pour les années à venir. Je me passe une main dans les cheveux et je m'installe un peu pour le voir revenir tout propre. Torse nu. Est-ce une bonne idée de me mettre ça sous le nez, je n'en ai aucune idée.
Euh... Un mort.

Bon, vaut mieux que je commence par le début.
Au Japon, on nous appelle les Shinigamis ou dieux de la Mort, même si ce n'est pas vrai. C'est elle qui donne les ordres, pas le contraire.

C'est la première fois que je parle de ce que je suis devenu. C'est anticlimatique.
Je suis là pour récolter les âmes des morts et les envoyer de l'autre côté pour éviter qu'ils errent dans ce monde. La Mort m'a recruté quand j'ai passé l'arme à gauche. Y'a des centaines d'années. A une époque que les gens maintenant appellent le temps des croisades.

Je ferme les yeux, pas tenté d'en dire plus. Il a besoin de repos, moi aussi. Le monde nous a rendus très las.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel welsonMessages : 150
Date d'inscription : 03/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   Mar 24 Avr - 22:35

ciel quel enfer

Tiens, je sens une pointe d’inquiétude quand je parle de la mort, pourtant, je n’ai pas dis que je comptais me suicider…je pourrais, mais je suis bien trop lâche pour ça, je n’ai as le courage de me donner moi-même la mort qu’on me refuse. Bien trop définitif premièrement, si l’avenir ne me plait pas je ne pourrais plus en changer. En plus, je ne peux pas abandonner mes putains de responsabilités pour ça …

-Rassure toi, je compte bien débattre avec elle directement le jour ou cette pouf de destinée décidera de me lâcher les basquettes.


Je suis rarement aussi impoli, je suis anglais, mais là, je suis psychologiquement éreinté.

En revenant de la douche, j’ai envie d’écouté son histoire, et en même temps, je n’arrête pas de pensé à rosi... a notre sortie … a ce qu’on a vécue. Ça m’énerve qu’il juge mon travail sur une soirée de faiblesse, je ne suis pas un dieu merde !

-Sans blague ?

J’aurais pourtant dis un chaton moi … un mort, je m’y attendais pas du tout…

-Eh ben … t’es plus tout jeune.


Les croisades… théoriquement, j’ignore un peu quand je vais mourir, mais je doutes de mourir de vieillesse, parce que j’ai vu la tête de mes grands parents, et soit mes parents ont été adoptés par les leurs, soit on a une longue ligne de vie dans ma famille.

-Rosy et moi, on a vécu la même chose …


J’ai envie de parlé … je ne devrais pas … mais j’en ai envie.

-On c’est rapprocher assez difficilement, et je ne m’attendais pas du tout a ce qu’on garde une relation pareille mais là …


Là j’ai été con … je sais qu’il ne pouvait pas savoir, mais là, j’ai eut l’impression qu’il venait de détruire en un mot le dernier petit bout de barricade qu’il me restait pour cacher le gamin gelé, torturé et terrifier qui est toujours au fond de moi.

-Vaut mieux que tu saches rien en fait …


J’ai posé mon bras sur mes yeux, je préfère me cacher le reste du monde, j’aurais voulu être entrain de cuvé, être encore heureux, comme tout à l’heure. Peut être même tué l’autre là, le connard d’agent.

ft. libre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: de l'alcool ! Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 

de l'alcool ! Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleph-D :: Néos :: Centre-ville :: Boite de nuit-