NC-16 Hentai|Yaoi|Yuri autorisé]
 

Partagez | 
 

 *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mayuri BlackheartMessages : 42
Date d'inscription : 06/02/2017
avatar

MessageSujet: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Ven 17 Fév - 20:44

  • Amon W.Dukhan
  • Mayuri Blackheart
*toc toc* Y a quelqu'un ?
Et voilà, la journée de boulot est terminée. Enfin, la journée en tant que simple croque-mort et non celle d’agent. Celle-là, elle ne fait que commencer ! Rhooo en plus j’ai eu pas mal de clients aujourd’hui. Des victimes d’un large accident de la route, elles ne pouvaient pas mieux tombée car je commençais à être limité en stock d’âmes fraiches. C’est bien beau de les accumuler dans ma faux mais, je suis pas contre un peu de stock nouveau ! Entre une âme déprimée qui ne cherche qu’a s’enfuir de mon emprise et une âme qui vint tout juste de quitter un corps, croyez-moi qu’il y a une grande différence ! Autant qu’un pain rassis de 30 jours et qu’une tartine de pain tout juste sorti du four surmonté de caviar. Bon, j’aime pas le caviar mais vous avez compris le principe ? A qui je parle en fait moi ? Mwarf. Pas grave.

Je ferme la porte de mon petit nirvana lugubre et je me mets en route. Bon, c’est vrai que j’ai fermé un peu plus tôt que d’habitude mais je suis pas tout à fait rassasié. Il me faut d’autres âmes et je compte bien les trouver ! La nuit va pas tarder à tomber, celles qui errent ne devraient tarder à pointer leur bout de leur âme. C’est fou ce qu’une ville peut compter comme âmes torturées et bloquées. Tant mieux pour moi ! Mayuri va leur permettre de partir mais bon, pas tout de suite tout de suite. Quand le moment sera venue et que j’aurais besoin de puissance !

Je marche tranquillement sur les trottoirs mais les gens me regardent bizarrement. S’ils veulent une photo, pas de soucis, ils n’ont qu’à me le dire hein ! Je comprends pas. Je suis bien habillé en plus.  Chemise noire, pantalon de cuir noir, chaussures noires, tout ça relevé d’un long manteau noir possédant de multiples sangles argentées. Nooooon, j’aime pas le noir ! C’est pas vrai hihi. D’ailleurs, pour apporter la petite touche finale, sur ma tête, un crâne d’antilope entourée de quelques plumes noires fait parfaitement ressortir mes longs cheveux argentés.

Oh, un gamin. Je lui fais un large sourire et il se met à chialer et se cache dans les jupes de sa mère. Tssss. Pleure pendant que tu le peux encore mais je te rappelle qu’un jour tu vas mourir et on pourra s’amuser ensemble. Profite donc de ton vivant petiot. La vie nous réserve parfois des surprises ! Je continue de marcher et décide de m’éloigner un peu de toute la populace. C’est pas là que je vais trouver des âmes moi ! Autant chercher dans des endroits plus calmes.

- Oooh !

Devant moi se dresse une grande usine désaffectée. Je ne pensais pas mettre autant éloigné du centre de la ville dit donc. Mais cet endroit est parfait ! Entre les ouvriers morts à la tâche, les sans-abris surement emporter par le froid et la grandeur du lieu me laissent de quoi trouver mon bonheur ! Je sautille en faisant des grands pas agiles, comme si je flottais au-dessus du sol, et je finis par arriver devant la large porte qui devait surement servir d’entrée.

Je rentre dans les lieux et oh… l’odeur n’est pas des plus agréables. Un mélange de cigarette et de… je ne sais pas quoi en fait. Je pensais que ça allait sentir le renfermé et le vieux moi. Hum, ces machines c’est quoi ? Je passe ma main sur la large couche de poussière pour toucher ce métal rouillé quand un détail retient mon attention. Plusieurs vêtements déchirés et abimés par le temps sont présents à côté. Travaillaient-ils le textile ici ? MAIS. Pourquoi je mène l’enquête moi en fait. Je m’en fous pas mal. Ce que je veux c’est des âmes ! Oooooh, d’ailleurs, il y en a une juste ici.

- Viens donc, ma douce. Je peux te donner ce que tu cherches.

Mon ton calme, doux et apaisant me permit de l’approcher sans trop de mal. Vu que je n’ai pas encore sorti ma faux, si je la fais apparaitre il est certain qu’elle va fuir. Laisse-moi te consumer alors hihihi. Tendant une main vers elle, un petit nuage vint se porter jusqu’à mes lèvres et je l’aspirai. Aussi fugace qu’a été sa mort, l’âme n’était désormais plus. Profitons-en pour sortir la belle alors ! Les ténèbres tourbillonnèrent autour de moi et vinrent former une épaisse masse noire. Plusieurs cris qui pourraient glacer le sang se firent alors entendre et résonnèrent dans tout le bâtiment. Hey ! Les accidentés on-se-calme ! Ma faux apparaissant alors, fit taire tout bruit. Un silence de mort régna alors mais, je sentis que je n’étais pas seul dans les lieux. Et ce n’est pas des âmes que je parle là, il y a quelqu’un de bien vivant !

Espérons juste que ce ne soit pas un pauvre petit civil qui n’avait rien à foutre ici. Mais si c’était un monstre, un agent ou même un rebelle, cela pourra être intéressant ! Mais pour le moment, personne ne se profile à l’horizon. J’en profite pour explorer un peu plus le bâtiment, ma fidèle amie dans ma main droite. Oh, et si on chantait un peu, hein ? Tout ça m’inspire !

- There are things
I have done
There's a place
I have gone


Chantant d’une voix calme et suave, je continue ma lente progression. Je suis sûr que ce lieu recèle bien des secrets ainsi que des âmes égarées !

- There's a beast
And I let it run
Now it's running
My way




Mourir en combattant, c'est la mort détruisant la mort.
Mourir en tremblant, c'est payer servilement à la mort le tribut de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon W. DukhanMessages : 45
Date d'inscription : 06/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Ven 17 Fév - 23:19



« I stand alone at the back of my room
I’d rather watch than approach you~
You glance at me with a soft-placed smile
But I look away before I realise
That the moment has passed on by

Hooo… do nothing all the time~ »

Mais qu’est-ce que tu nous chantes là mon grand? T’es motivé question musique en ce moment, qu’est-ce qui t’arrive ? Tu me convaincrais presque de faire des claquettes avec toi et de chanter pour t’accompagner dis-donc.

J’sais pas, c’est sur mon portable, j’aime bien les musiques de ces humains. J’trouve que y’en a certains qui valent vraiment le coup à écouter.
Je balance la tête et fait ma petite chorégraphie tranquillement en chantant pour accompagner mon portable qui chante alors que je suis à poil sous ma douche de fumée. Et hop, mouvement de tête à droite suivit des bras, petit déplacement dans le même temps, changement à gauche. J’ai l’air d’une autruche qui bouge la tête de gauche à droite en bougeant ses plumes mais je m’en fous. Je tourne sur moi-même et hop, retour de l’autre côté en reprenant ma petite chorégraphie. Puis une fois ma douche prise, je reprends un peu mon physique solide pour pouvoir utiliser mon rasoir et …


Mais pourquoi tu te rases t’as pas de barbe abruti ! Arrête de faire genre que tu te la pètes en prenant ton...

Et je me raseuh sous les bras~
Hooo….
Je me raseuh sous les bras~


HIiiiiiiiiiiiii !!!

Merci pour les oreilles ! Bon sang t’es pas obligé de chanter en prenant le rythme de la chanson pour dire des trucs pareils.

NAN NE TE RASE PAS SOUS LES BRAS !! C’EST UN SACRILEGE A TA VIRILITEEEEEE !!

Mais qu’est-ce qu’il a à gueuler un truc pareil, ma virilité j’en fais ce que je veux, et si je veux me raser sous les bras je le fais ! Non mais ho ! Puis c’est pas bientôt finit vos commentaires pendant que je fais ma toilette sérieux ?!  

Pitié non ! Tu peux pas te raser sous les bras, c’est criminel de faire ça ! Tu peux pas ! C’est pas une chose que les hommes viriles qui ont la classe fond ! C’est un blasphème.

Mais ta gueule~ ! Je peux prendre l’apparence d’une femme si je veux, je suis asexué je te rappelle ! Alors maintenant tu vas arrêter de me saouler, puis hey ! Regarde ! Hop ! Un coup de rasoir sous le bras ! Hahaha ! Tu t’en mords les doigts, hein?! Hop ! Un deuxième coup ! Héhéhé !

Pitié ! Arrête ! C’est de la torture pure et dure que tu fais là ! Tu nuis à mon authenticité !

Ho l'autre hey! Ton authenticité ! Hohoho ! Franchement il dit que je touche à son authenticité ! Sérieux, mais faut que t’arrêtes, tu deviens de plus en plus grave ! En plus c’est toi qui fantasme sur d’autres mecs pas nous.

Vos gueules les mouettes ! J’crois qu’on a de la visite. Et je sens que tu vas avoir une compagnie toute intéressante.

Hein ?!
J’éteins la musique et écoute ce qui se passe à l’étage. L’air me transmet la présence d’une personne effectivement et j’ai bien l’impression que ce n’est pas n’importe qui. Et puis… C’est quoi cette musique ultra monotone et triste sérieux ? Elle est morbide en plus !


La mort…

T’as dit quoi là ?

C’est pas n’importe qui là, c’est la mort qui vient te rendre une petite visite dans ton squatte mec ! Alors maintenant tu vas monter et faire sa connaissance, parce que je sens qu’on va être très potes !

Et pourquoi je serais pote avec la mort ? Ok je suis un être immatériel qui ne peut pas mourir comme ça non plus mais quand même, de là à être pote avec la mort, j’en doute vraiment.

Hey ! Ferme là, et prend ta serviette pour monter l’accueillir ok ?! De toute façon en pensant être tout seul dans ton trou pendant que tu prends ta douche t’as laissé tes affaires de rechange là-haut, alors tu vas être obligé d’y monter.

Ouais, ouais ! T’façon c’est pas comme si j’avais peur d’une créature qui bouffe des âmes parce que de toute façon, on est pas des âmes, on est un seul et même élémentaire, et je suis de la fumée, j’vous rappelle ? Je doute que la mort s’en prenne directement à de la fumée. Alors ouais, je prends ma serviette, faisant monter toute la fumée à l’étage pour déposer une brume, et je joue les hommes invisibles pour remonter tranquillement jusqu’au… Hey ! C’est un mec, j’suis sûr qu’il va te plaire. Il est pile dans tes goût, non ?


Tu fais la gueule ?


Toi et moi nous n’aurons plus aucune communication jusqu’à nouvel ordre…

Jusqu’à ce que tes poils repoussent, t’inquiète !

Raahm ! Toi alors quand tu fais la gueule tu fais pas semblant. *gros soupire.*

Bref, tout en étant invisible dans ma brume qui s’étale dans l’usine entière, j’observe un peu en silence mon nouvel invité avant de finir par me montrer au bout de…


Deux minutes… Ouais, comme d’hab’ t’as pas de jugeote et t’es pas patient.

Voilà, deux minutes suffisent pour analyser mon… invité ? Ouais on va dire ça, puisqu’il est chez moi. Enfin, si on veut. Je lui donne un coup de fouet aux fesses à l’aide de ma serviette pour avoir son attention puisqu’il avait le dos tourné à moi et je siffle avec un léger sourire amusé.

« Salut ! Tu viens pour la visite ? »

Qu’est-ce que tu peux être… *lourd soupire* Je sais pas comment te le dire en fait. T’as vraiment de la purée ou de la confiture dans la tête. Pourquoi tu lui fouette le cul comme ça sérieux ? Non toi en fait tu t’en branles pas mal de qui ça peut être puisque tu n’as pas peur. D’ailleurs, j’ai pas le souvenir que t’ai déjà eu ce sentiment un jour. Remarques, c’est mieux pour nous, parce que la peur, c’est un sentiment humain qui ne nous affecte pas.

Ouais, et tu peux remercier les humains de nous avoir fait découvrir la douleur. Super~ ! Hein ! Moi je m’en serais passé !

Ouais ! T’as raison, on s’en serait très bien passé même. Putain, dire que t’étais un élémentaire tranquille dans ton monde, et non, il a fallu qu’une putain de famille de nobles fasse une bague pour t’invoquer, non mais sérieusement les humains, je les exterminerais tous si c’était moi qui avais le contrôle. Les brûler tous, les faire cramer dans tous les sens du terme y’a que ça de vrai ! Au moins on aura la paix !

Je préfère largement tous les étouffer avec ma fumée et les brûler de l’intérieur avec. Comme ça on garde un minimum de biens.

Pas faux !

Héhé !

Je souriais en faisant face au type avec sa faux. Pas le moins impressionné pour le coup. En fait, j’ai déjà pas besoin d’arme à la base pour tuer quelqu’un, alors son petit couteau il se le garde pour les humains. Puis, je désignais l’arme en question, alors que la brume cachait la partie inférieure de mon corps, j’inspirais de la fumée et la faisais sortir par les narines pendant que je reprenais la conversation.


« L’est sympa ton rasoir de poche ! »

C’que tu peux être comique quand tu t’y mets-toi sérieux. Haha ! Et tu comptes t’y prendre comment maintenant pour t’habiller ? tu vas attendre qu’il te mette un doigt ?

Fuck off ! On verra bien comment ça se passe avec ‘ton pote’ !

Hin ! Ouais ! Me déçois pas ou je te refais la tête au carré et tu vas en chier des bulles carrées !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayuri BlackheartMessages : 42
Date d'inscription : 06/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Sam 18 Fév - 2:11

  • Amon W.Dukhan
  • Mayuri Blackheart
*toc toc* Y a quelqu'un ?
Alors que je progresse tranquillement en chantant, je sens que la présence vivante de ses lieux commence à se montrer. Bon, pour le moment, à par l’âme de tout à l’heure, je n’en ai encore rien trouver de très consistant et je dois dire que ça me déçoit un peu. Une telle usine devrait pourtant être habitée par plus de monde ! A moins que quelqu’un soit déjà passé avant moi pour faire le nettoyage de l’autre monde, là, je ne comprends pas. Puis, c’est pas comme si je connaissais pas le genre de lieu propice pour les âmes ! Non là je suis un peu déçu mais, le bâtiment est encore grand. J’espère que je finirais par tomber dessus !

Oh d’ailleurs, qu’est-ce que c’est que ça ? Une brume se dépose lentement sur cet étage, avant de le recouvrir totalement. Hannn j’adore cette ambiance ! Ça me rappelle le cimetière ! Toutefois, je m’arrête de chanter, intrigué par un tel phénomène. En plus, je ressens une présence mais… étrange. Tout à l’heure je ressentais des âmes sans déceler leur présence et là, je ressens une présence sans déceler d’âme. Qu’est-ce que c’est que cette usine finalement ? J’ai peut-être touché le jackpot moi !

Je finis par m’arrêter et fends légèrement la brume de ma lame. Le mouvement dans l’air que procura ce geste fit tourbillonner la brume avant qu’elle ne reprenne sa forme originelle. Eh bien, voilà qui était très intéressant. Celui ou celle ou la chose qui était à l’origine de cette brume avait envie de jouer ? J’ai réveillé quoi en ces lieux moi encore ? Qu’Aleph ne vienne pas m’engueuler si je fais une connerie hein. J’y suis pour rien ! Bon… même si par le passé et dans d’autre mondes j’avais le chic de réveiller le mal endormi ou scellé. Là c’est vraiment pas ma faute. Oui oui, c’est de la faute des accidentés, ils ont gueulé tout à l’heure et voilà ! Non mais c’est pas croyable, réveiller les gens chez eux. Tssss. Moi je cautionne pas, portez le poids de vos âmes et aller vous excuser ! Hop hop, plus vite que ç…

Je sursaute légèrement avant de rigoler et de laisser un large sourire marquer mon visage. Venait-on réellement de me claquer les fesses là ? J’abaisse légèrement mon arme pour pas paraitre menaçant auprès de ce visiteur taquin et me retourne. Oh, un jeune homme à moitié à poil qui fait de la fumée avec son nez. Okay, quoi de plus normal me direz-vous ? Plongeant mon regard verdâtre dans le sien, je ne dégage pas mes mèches de mes yeux. Ainsi, ce qu’il voie de mon visage n’est que la partie basse, ainsi qu’un petit aperçu de ma cicatrice.

- Et bien bonsoir ! Une visite ? Hum… En tout cas si tu es le guide tu devrais faire attention à ta manière d’intercepter les gens. Ça pourrait m’émoustiller haha !

Je lui rends son sourire et incline légèrement la tête en l’observant. Ce jeune homme aux cheveux noirs comme les ombres et aux yeux jaunes comme … j’en sais rien. Et ben il m’intrigue ! Son pouvoir est vraiment fascinant et il me rappelle certains êtres originaux que j’ai pu croiser dans d’autre monde. Hum, tu es qui mon p’tit gars ? En tout cas, quoi que tu sois, je t’apprécie déjà bien ! Même si tu me fais penser à une invention des humains qu'ils appellent locomotive à vapeur haha. Je fini par dégager mes cheveux pour lui révéler l’intégralité de mon visage tandis qu’il désigne mon arme.

- Je peux dire autant du Hammam que tu as constitué sur l’étage ! Mais bon, mon rasoir comme tu dis, es quand même très efficace contre les humains. Deux en un l’ami : une tête tranchée et une âme prélevée héhé. Et comme ça je ne me fatigue pas à utiliser mon pouvoir sur eux, ce serait trop d’honneur !

Lui adressant un grand sourire, je n’ai pas l’impression que je dois me méfier de lui. Il a l’air sympa et sur la même longueur d’onde que moi ! Enfin quelqu’un qui a l’air d’avoir les mêmes mécaniques que moi ? Enfin mécanique, je sais pas si on peut appeler ça ainsi. Fin bref, je le trouve sympa le fumant. Et s’il s’avère dangeureux et ben je m’adapterais ! Je suis pas quelqu’un de chiant au final. T’es sympa avec moi je le suis, tu ne l’es pas, bah tant pis pour toi. Bon, même si y en a que je peux vraiment pas voir au premier coup d’œil mais ça, c’est autre chose.

- Par contre, ça t’arrive souvent de te trimbaler à poil dans des usines désaffectées ? Pas que ça me dérange mais…

Je plissai légèrement les yeux afin de me focaliser sur autre chose que lui. Une âme est venue nous rejoindre mais, avec la brune qui règne pas moyen de la localiser. Je tourne rapidement la tête et balaye la zone de mon regard en vain. Je vais pas la laisser filer quand même ! Je ferme alors les yeux pour suivre son énergie mais les bruits de la loco’ me dérangent. J’ouvre alors mes yeux et pose brusquement mais délicatement ma main sur sa bouche. Ses lèvres se retrouvant prisonnière de la paume de ma main, mes doigts fins encerclaient ses joues. Ce contact, il le ressentirait surement comme un coup de fouet morbide étant donné le nombre d’âmes que j’ai absorbées ces derniers jours, mais là, silence. Traque en cours. Je lui murmure alors :

- Chuuuuut…

Je ferme de nouveau les yeux et après quelques secondes, parvint enfin à localiser ma douce âme errante. J’enlève alors ma main du visage du brun et saute en arrière avant de me diriger rapidement dans le fond de la pièce. Mon regard se focalisant visuellement sur l’énergie que je ressentais j’usais de mon agilité et de ma rapidité pour me mouvoir dans la brune, jusqu’à ce que…

- Viens me rejoindre ma belle !

J’abaisse ma faux sur cette dernière et  l’emprisonne dans ma lame. Et une de plus pour Mayuri hihi. Tiens, je devrais compter combien elles sont  dans mon arme. Je devrais me faire une sorte de compteur en fait. Entre celle que j’absorbe et celle que j’emprisonne. Toutes les 1 000 âmes ont fait la fête yeah ! Ah, j’en oublierais presque mon interlocuteur cul nu. Au milieu de la pièce, je me tourne vers lui et lui sourit, avant de lui faire un petit geste de la main.

- Désolé je pouvais laisser passer une âme comme ça !


Mourir en combattant, c'est la mort détruisant la mort.
Mourir en tremblant, c'est payer servilement à la mort le tribut de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon W. DukhanMessages : 45
Date d'inscription : 06/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Sam 18 Fév - 18:47


Eh bah voilà ! On est tombé sur un pervers !

Ahem ! C’est pas toi le pervers dans l’histoire à te trimballer à poil ?

Pwah ! N’importe quoi ! Puis j’y peux rien si les gens viennent en plein quand je suis en train de prendre ma douche.
Je pinçais les lèvres et croisais les bras contre mon buste en penchant la tête sur le côté droit, la fumée couvrait bien mon bas-ventre et il n’y avait pas grand-chose qui se voyait pour le coup. J’avais la serviette sur l’épaule. Plissant les yeux face à mon nouvel invité, je lui souriais de manière amusée.


« Haha ! T’émoustiller ! Bah voyons! »

Ca veut dire quoi émoustiller déjà ?

Que tu l’excite !

Merde ! J’en étais sûr ! C'est un pervers!
Je me frotte sous le nez et passe une main dans mes cheveux en me rapprochant de l’arme, d’une allure plutôt nonchalante tout en écoutant ses propos au sujet de son rasoir. J’y comprends pas grand-chose mais je pense avoir compris l’essentiel. Je suis un peu petit là comparé à lui. Alors en m’approchant, j’absorbe de la fumée pour faire sa taille et éviter de me tordre le cou à le regarder. Il m’inspire pas, il a une tête étrange, et son sourire est malsain.


J’aime ! Ce type me plaît vraiment. En plus tu as vraiment l’air de l’intéresser. Alors vas-y, fais lui ton regard en plus de ton sourire carnassier que tu lui rends après ce qu’il vient de dire.

« A partir du moment où t’es ici chez moi, ouais, tu risque de me voir me trimballer souvent à poil parce que j’ai laissé mes fringues de rechange là-haut et que les douches sont plus b… »

Hey mais ça va oui ?! Il me pose des questions et après il me met la main sur la tronche pour m’empêcher de parler. C’est quoi son problème à lui, sérieux ? Je fronce les sourcils est le fixe en plissant les yeux tout en reculant la tête pour repousser son contacte. Je n’aime pas le contacte, parce que je sais jamais ce qui arrive quand j’entre en contact avec un autre corps magique, déjà qu’au labo c’est ultra chiant et que ça me perturbe carrément, alors là, hors de question que ce type me touche. Et cette sensation sur mon visage, elle est froide et sinistre je n’aime pas ce toucher. Mais je ne suis pas du genre flippette alors il peut avoir tout ce qu’il veut de morbide qui fou la trouille aux humains, avec moi ça ne fonctionnera pas. Je le regarde un peu faire sa recherche avant de me rendre complètement fumée et de monter récupérer mes affaires, m’habiller tandis qu’il fait sa traque d’âmes semble-t-il, et je reviens là où il m’a laissé.

T’as remarqué qu’il pouffait des âmes et les enfermait dans sa faux ?

Toi oui on dirait. Je m’en fous un peu de ce qu’il peut faire.

Faut dire que t’as jamais été foutu de ressentir ce qui t’entourait correctement aussi. La seule chose qui t’intéresse c’est ta petite personne.

Ouais, parce qu’elle est déjà pas mal encombrante avec vous deux, et que si je me focalise sur autre chose ce n’est que parce que vous êtes là et que vous attirez mon attention autour par moments. Mais non, en plus, y’a pas que ma petite personne qui importe… Quoique… Non en fait j’ai rien dit.

C’est bien ce que je disais, tu te fous de tout, tant que tu peux garder l’espoir qu’un jour tu retourneras dans ton monde le reste tu n’en n’as rien à carrer. Bien, de toute façon, maintenant qu’il est revenu sur toi tu vas pouvoir faire plus ample connaissance avec ce type qui m’intéresse tout particulièrement. Il a l’air aussi décalé et indifférent de ce monde que nous, alors ça pourrait faire un bon pote pour toi.

Soit… Si tu le dis.
Je récupérais toute la fumée que j’avais étalée dans la pièce pour reprendre ma solidité et mon physique avec mes fringues. Sortant un clope de son paquet coincé dans l’intérieur de ma veste. J’étais vêtue de fringues noires, style motard avec des bracelets à pointes que je réajustais correctement à mes poignets tout en regardant l’autre type. Le noir, c’est la classe. Alors, je dois admettre que ses fringues à lui sont classes aussi. Je portais mon clope aux lèvres et prenais une bonne taffe en fermant un instant les yeux avant de les rouvrir sur lui.

Putain ce silence… Ça me fait trop bizarre de plus vous entendre tous les deux.




Ouep, cherche pas, y’en a toujours un qui fait la gueule sur les deux. Et moi, pour l’instant je n’ai rien à dire. Alors occupes-toi plutôt de ton hôte.

Wooah ! La vache ! J’ai plus l’habitude que vous m’en foutiez plein la gueule tous les deux. Votre calme commence vraiment à m’inquiéter n’empêche. Mais soit…

« Si tu veux bouffer des âmes, y’a le sous-sol qu’est pas mal dans son genre. Je t’emmène si tu veux. En surface, je doute que tu aies beaucoup de prises. »


Tiens, c’est marrant ça, t’as pas l’air si à l’ouest quand tu veux. Et en plus tu sembles attentif quand on cause plus. Je vais peut-être continuer à te laisser penser que t’es seul dans ta petite tête pour voir comment tu te démerdes !

Que c’est réconfortant~ ! Laisse-moi faire papy et tu vas être bluffé !
Je lui faisais signe de me suivre et descendais de nouveau vers les douches, sauf qu’au lieu de prendre le chemin vers les douches je prenais une sorte de couloirs de tuyauteries et de chaudières énormes qui laissaient seulement un peu de place pour passer.


« Au fait, j’m-appelle Apocalypse, et contrairement au hammam qui est de la vapeur d’eau, moi c’est que d’la fumée, comme la fumée de clope tu vois ?! C’est quoi ton p’tit nom ? »

Chaque taffe que je prenais, je la laissais s’échapper par les narines et la bouche et elle se répandait dans le sous-sol pour donner un aspect encore plus sinistre qui me mettait dans une ambiance décontractée et plaisante. Je me tournais vers lui une fois arrivé devant la porte en métal au fond de la chauderie et l’ouvrais sur une fosse à cadavres. J’y suis un peu pour quelque chose, enfin à moitié en fait, parce qu’il y a des morts qui datent d’avant mon arrivée dans le coin, comme si des types s’étaient amusé à buter tous les gens qui travaillaient dans cette usine et qui avaient laissé le truc à l’abandon. Enfin, des fois il se passait des trucs chelou aussi avec les portes, y’avais des bruits stranges, j’étais pas le seul ici à faire flipper les ados en quête de frissons, et c’était marrant de voir que j’y contribuais grandement.

Ouais, en gros tu faisais pas gaffe et tu te foutais un peu de savoir qu’il y avait des esprits frappeurs dans cette usine qui te sert de squatte.

« Voilà ! J’espère que tu trouves ton bonheur. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayuri BlackheartMessages : 42
Date d'inscription : 06/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Dim 19 Fév - 17:25

  • Amon W.Dukhan
  • Mayuri Blackheart
*toc toc* Y a quelqu'un ?
Alors que je lui explique l’avantage de ma faux, mon interlocuteur cracheur de fumée se met soudainement à grandir pour faire ma taille. C’est vraiment intéressant de pouvoir arriver à telle prouesse ! De quel monde vient-il pour parvenir à cela ? Hum j’en saurai peut-être plus par la suite. Pour le moment écoutons ce qu’il me dit. Être chez lui ? Eh bien, moi qui pensais avoir des gouts bizarres, j’ai trouvé encore pire que moi ! Même si je dois avouer que d’habiter ce genre d’endroit doit être particulièrement intéressant. Mais… qu’est-ce que ? Une amie de l’autre monde !!

Je pose ma main sur le visage de mon interlocuteur pour me concentrer davantage mais ce dernier n’apprécie pas réellement mon contact. Il recule sa tête pour m’éviter. Tant pis, du moment qu’il fasse moins de bruit moi je m’en fous ! Et après avoir enfin localisé ma petite âme errante, je prends un malin plaisir à l’emprisonner dans ma faux. Et une de plus pour Mayuri !

Je me retourne ensuite vers mon interlocuteur qui ramène à lui toute la fumée présente dans la pièce. Désormais, je peux le voir tout entier et avec des fringues sur lui en prime ! Son look motard lui correspond bien, surtout avec la coupe de cheveux qu’il arbore ! Tandis qu’il fume tranquillement une cigarette, je reviens à sa hauteur, ma faux posée sur mon épaule. Son pouvoir n’est pas sans rappeler le mien quand je me déplace dans les ombres. Lui, il a l’air d’avoir quelque chose de comparable mais avec la fumée.  Mais le fait que je n’arrive pas à sentir réellement une âme dans son être me perturbe un peu. Pourtant il est face à moi, il a pu me toucher et moi aussi. Je comprends pas. T’es quoi petit bonhomme qui change de taille en plus !

- Oh, avec grand plaisir ! Mais bouffer des âmes… hum… disons plutôt que je les libère !  

Je lui adresse un sourire tandis qu’il me fait signe de le suivre, ce que je fis aussitôt. Ou est-ce qu’il m’emmène la ? Y avait pas un chemin plus pratique pour parvenir à l’étage inférieur ? Pas que je suis contre les endroits exigus, mais là je galère un peu avec mon arme ! Et je vais pas la ranger une nouvelle fois, je ne voudrais pas louper des âmes ! Oh oui d’ailleurs je sens qu’on se rapproche d’un foyer très puissant. Une vraie réunion de damnés dites-moi ! Cette usine était le bon pari à prendre finalement, puis je peux remercier mon guide.

- Oh, je vois, je vois ! Je trouve ça très intéressante en tout cas. Ravi de te rencontrer Apocalypse.  

Apocalypse… J’adore son nom ! Avec un nom pareil, il devrait pouvoir déchainer les enfers non ? Rhooo, plus j’en apprends sur lui plus j’ai envie de savoir plus ! Des âmes et une rencontre très intéressante, que demander de plus en cette fin de journée hein ? Alors que de la fumée se répand de nouveau autour de nous, je me dois de me présenter à mon tour, surtout qu’il me l’a demandé.

- Moi c’est Death !  

Il se tourne vers moi, alors que nous arrivons devant une porte en métal. Oh oui, c’est dans la pièce qu’elle retenait fermé que les âmes avaient établi leur campement. D’ici en pouvait ressentir leur désespoir et leur tristesse, ainsi qu’une forte odeur de mort. Enfin, moi je pouvais le ressentir. Et ce ressenti ne tarda pas à se confirmer car le brun ouvrit cette porte. Une véritable fosse à cadavres se dévoila sous mes yeux ! Ohhhh, vraiment, quel merveilleux cadeau me faisait-il la ! En plus, certaines âmes étaient bloquées près de leur corps, ce ne serait donc pas très difficile à les faucher.

- Eh bien, c’est un festival. Tu fais collection ? Merci en tout cas !  

Je n’attendis pas qu’il me réponde mais fit quand même attention à ses propos et me rua sur certaines âmes. Il y en avait beaucoup. Je dirais une bonne trentaine mais, toutes ne restaient pas la sagement à attendre que la mort les prennent. Non. Les coquines filèrent vite de la pièce alors que je m’occupais des plus désespérés. Abattant ma faux dans chaque recoin qu’elles essayaient de gagner, en quelques minutes, c’est une dizaine d’âmes que ma faux emprisonna. Heureusement que les cadavres étaient placés de façon judicieuse car ça me permettait de me mouvoir tranquillement. Fauchant avec force et agilité, je n’étais pas obligé de marcher sur ces vieux croulants. Ouais parce qu’après ça fait *croc* et ça colle sous la chaussure !  

- C’est tout pour cette pièce. Les autres ont déjà filé un peu partout dans l’usine. D’ailleurs, tu peux les voir ?  

Parce que oui, tout le monde n’avait pas la faculté de voir les âmes. Personnes dotées de pouvoirs ou non, ça n’avait rien à voir. Il fallait y être réceptif pour les percevoir ! L’air pensif, je reviens auprès de mon interlocuteur. C’est pas en gardant ma forme humaine que j’arriverais à finir le travail rapidement moi ! Y en a trop pour un seul homme, mais pas assez pour le faucheur que je suis héhé. J’avance encore de quelques pas pour me retrouver derrière le brun.

Dos à dos, j’aspire une grande partie des ténèbres présentes autour de nous. Elles viennent ce collé à moi avant de m’envelopper totalement dans un nuage noir, d’une profondeur absolue. Ma faux elle aussi subi le même traitement et, après quelques secondes l’effet se dissipe enfin. J’ai désormais ma vraie forme : sombre, imposante. Mon corps de chair n’est plus, je ne suis plus qu’un squelette qui a pour unique tissu les ténèbres qui m’enveloppent, formant une sorte de cape qui se mouvait doucement. La couronne dorée sur ma tête est la seule pointe de couleur qui ressort. J’abaisse mon arme vers le sol, qui est désormais une imposante double hache. Et là vous allez me dire, mais Mayuri, comment tu vas faire pour passer le couloir que tu avais déjà du mal à passer tout à l’heure ? T’es trop gros désormais ! Et bah non ! Suffit de se déplacer dans les ombres héhé.  

Je me tourne légèrement pour poser mon regard, qui n’est plus vraiment, sur Apocalypse. De ma voix rauque et désincarnée je lui demande alors :

- Veux-tu prendre part à la traque ? Après tout, c’est sur tes terres que je chasse.  


Mourir en combattant, c'est la mort détruisant la mort.
Mourir en tremblant, c'est payer servilement à la mort le tribut de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon W. DukhanMessages : 45
Date d'inscription : 06/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Lun 20 Fév - 15:45


Ok, ça m’avance bien de savoir qu’il bouffe pas les âmes mais les libère. En fait, c’est pas bien compliqué, je me fiche un peu de ce qu’il peut arriver à ces âmes, qu’il les libère ou les bouffe, peu m’importe, sérieusement, comme si j’allais m’intéresser au sort de ces trucs spectraux.

Trucs spectraux que tu ne vois pas, précisons-le. Alors quand tu emmènes le petit gars dans cette fameuse pièce où y’a tous ces cadavres, toi tu restes derrière à le regarder avec un sourire.

Faut dire que je sais pas ce qu’il y a de plus drôle en fait. Je vous repasse l’image pour que vous compreniez bien. Ça c’est comment Death se voit en train de couper les âmes qu'il y a dans cette fameuse pièce. Il a l’air de bien l’utiliser en plus sa faucille. C’est classe de le voir danser le lac des cygnes avec personne autour de lui. Parce que ouais, ça C’est ma vision actuelle sur ce qui se passe en ce moment. Ou même ça, c’est ce qui colle le mieux avec ce que je vois actuellement. Alors je croise les bras tranquillement en train de fumer mon clope tout en ricanant de le voir faire, ce sourire narquois aux lèvres tandis qu’il termine son travail, plus ou moins on va dire.


« Nan, j’fais pas collection, mais ils étaient déjà là, j’en ai un peu rajouté, mais pas autant que ceux qui étaient là avant moi. »

Tu vas finir par croire qu’il fait vraiment la danseuse étoile avec sa cape qui lui sert de vêtement, on dirait qu’il porte une robe. Et tu prends ton clope entre tes doigts et t’amuse à le faire tourner de manière agile avant de te tourner pour le laisser finir et sortir de la pièce. Tu t’éloignes un peu d’ailleurs, et tu te tournes à nouveau vers lui puisqu’il semblerait que les âmes aient filé un peu à droite à gauche. Forcément, toi, tu ne les vois pas, mais tu les sens. Ca te donne un petit avantage.

« Nope ! Je les vois pas, je les sens, ressens leur présence simplement et où elles peuvent être, je m’aide à les « voir » selon ce ressenti. Mais sinon, très belle prestation, hein. C’est mignon tout plein de te voir danser dans une pièce pleine de cadavres. »

Tu fais ta grimace dubitative en hochant lentement la tête puis tu fronces les sourcils, si jusqu’alors tu ne sentais pas vraiment que ce type avait pu être une faucheuse, là, clairement tu le sens jusqu’au fond de tes tripes. La vache ! C’est badass ça !

Merci, je vois bien le truc. Et j’admets que son pouvoir est impressionnant. Mais, tu vois, je vais pas me défiler, ni faire dans mon froc parce-qu’il vient de sortir le grand jeu. Non m’sieur ! Je lui souris de manière sadique. Un truc plutôt amusant qu’il me propose avec sa nouvelle forme. Il veut que je me joigne à la partie ? Bah, je pourrais pas faire grand-chose.

Bien plus que tu ne le penses. N’oublies pas que tu viens d’une autre dimension et que, lorsque tu deviens invisible c’est un peu comme si tu passais sur un autre plan. Il te sera aisé de les trouver en faisant ça. Utilises le même principe que tout à l’heure en étalant ta fumée dans les environs.


Tiens ? Tu parles à nouveau ? tu boudes plus ? Je t’ai manqué ?

Humpf !

Ha non, arrête de faire la gueule ! C’est bon, je me raserais plus sous les bras. Allez, t’as gagné, mais fais plus la tronche, s’te plaît. C’est flippant quand je t’entends plus !

Ha ! J’aime quand tu me parle comme ça mon p’tit bichon. D’accord, j’arrête de te bouder. *Petit smack sur la joue.*

Yosh ! C’est reparti à nous trois !
Héhéhé ! Bon, j’en étais où moi déjà ? Ha oui, Death. Je me refocalise sur lui et ramène ma fumée complètement en fumant une bonne grosse taffe, fermant les yeux en inspirant un bon coup tout en levant la tête en l’air.

« Bworf, tu sais, j’ai pas vraiment de territoire à proprement parler, puisque je peux être partout comme je le souhaite. Mais va pour m’amuser à t’aider dans ta traque ! »


Je baissais la tête et soufflais toute ma fumée contenue, esquissant un vilain sourire tout en regardant mon homologue et disparaissant en prenant ma forme de fumée puis disparaissant de la zone. Une fumée, ça s’infiltre partout. A partir du moment où y’a pas que du mur. Du coup, je m’amuse à trouver ses proies, et lui indique par des flèches de fumée pour qu’il trouve l’endroit où les âmes sont cachées. Lui les vois, moi pas, ce sera plus simple pour lui de les trouver, mais comme elles jouent à cache cache chez moi et que je connais le coin, c’est facile pour moi de les ressentir et les trouver avant lui.

Haha ! T’as raison, amuse toi un peu avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayuri BlackheartMessages : 42
Date d'inscription : 06/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Mar 21 Fév - 16:34

  • Amon W.Dukhan
  • Mayuri Blackheart
*toc toc* Y a quelqu'un ?
Je m’occupe attentivement des chères âmes emprisonnées à leurs cadavres dégoulinants tandis qu’Apocalypse me dit qu’ils étaient déjà là avant qu’il n’occupe les lieux. Par contre, il en a rajouté quelques-uns apparemment, ouuh ce n’est pas bien tout ça ! S’en prendre à de pauvres petits civils sans défense. Finalement, je l’aime bien ce fumant !

Une fois la pièce vidée de toute présence spirituelle résiduelle, j’en sors tranquillement alors que le brun me libère le passage. Donc il ne peut pas voir les âmes mais il les ressent ? Bien, c’est déjà la moitié du travail qu’il peut faire là. La plupart n’arrivent même pas à sentir la moindre présence, c’est dommage pour eux d’avoir une porte fermée sur ce monde merveilleux qu’est l’au-delà. Rhalala, ils ne savent pas ce qu’ils ratent ! Oui c’est vrai car ils ne savent même pas que ce monde existe. Pauvres fous !

J’adresse un sourire au brun quand il me dit que ma prestation lui a plus. C’est vrai que je n’avais pas pensé au rendu que tout ça pouvait avoir. Danse sur cadavres en D majeur. Vous pouvez me retrouver tous les soirs dans votre fosse à cadavres préférée. D’autres prestations sont aussi prévues dans les cimetières, morgues ou caveaux. Le spectacle de Mayuri c’est une chance de passer un moment inoubliable en compagnie de vos morts préférés. Ticket en libre-service dans les limbes.

- Ahah, content de savoir que le spectacle a été apprécié par mon public !

J’avance encore de quelques pas pour me retrouver dans le dos de mon interlocuteur et entame ma transformation. Hum, c’est vraiment agréable de ne plus se cantonner à un corps humain et pouvoir apprécier la totalité de ma puissance. Ça serait beaucoup plus simple si je pouvais rester ainsi tout le temps, mais bon… je doute que ce soit au gout de l’Agence. Ils ne manqueraient pas à me rappeler à l’ordre très rapidement. Vilains qu’ils sont ! Enfin… imaginez deux secondes que j’arrive comme ça dans la grande avenue du centre-ville. Un samedi après-midi ensoleillé, la rue bondée, les familles se baladant avec leurs mômes, les couples souriants … et moi qui libère mon pouvoir pour faire pourrir tout le monde dans la zone. Oooooh, quelle délicieuse vision qui s’offre à moi.

Je me tourne vers Apocalypse qui me sourit de manière assez sadique. Huhu, ça embellit son visage ! J’aimerais le lui rendre mais avez-vous déjà vu un squelette sourire, hum ? Je l’observe alors ramener toute sa fumée vers lui et il ferme les yeux. Ainsi il veut bien m’aider dans ma traque. C’est parfait !

- Parfait. Rassemblons les moutons égarés !

A peine ai-je fini ma phrase que le brun baissa la tête et se mit à disparaitre. M’adressant un grand sourire, il fini pas totalement redevenir fumée. Je dois avouer que c’est assez déstabilisant pour moi, car je ne ressens que l’énergie de son pouvoir et non l’énergie émanant de son corps. Bref, ce n’est pas ça qui m’intéresse pour l’instant mais bien les âmes dispersées un peu partout dans l’usine. D’ailleurs, j’en ressens une non loin de moi et utilise donc les ombres pour me ruer vers elle, telle une vague ténébreuse. Héhé, j’avais bien vu ! J’abats mon arme redoutable sur elle, aspirant alors toute son énergie.

Oh, qu’est-ce que… ? Des flèches de fumée ? Intéressant moyen qu’à trouver Apocalypse pour me guider. Tel le petit poucet, il me guide tranquillement vers mes proies. Je dois avouer que son pouvoir est très intéressant et qu’il m’intrigue de plus en plus. Suivant ces indications, j’arrive près d’une autre âme. Je me déplace plus grâce aux ombres qu’en marchant réellement sous cette forme d’ailleurs. Mes déplacements sont assez similaires à ceux du fumant finalement. Et hop, encore une âme pour Mayuri.

Je suis une autre flèche et finis par arriver près d’un groupe de trois petites traumatisées. Je ne prends même pas la peine de m’approcher suffisamment d’elles et balance violemment ma double lame. Elle tournoie rapidement dans l’air avant de les emprisonner. Toutefois, mon arme ne termina pas sa course dans le mur qu’il y avait derrière mais disparaît dans les ombres qui y étaient projetés. Quelques instants après, ma lame réapparait dans les ténèbres qui m’entourent. On peut appeler ça un gros boomerang qui coupe des têtes et fauche des âmes.

La traque se poursuit et les âmes tombent peu à peu sous mon emprise. Apocalypse m’aide grandement dans ma tâche car il me permet de localiser rapidement les égarées.  Entre deux bénédictions de ma faux, je m’arrête et regarde un peu partout autour de moi. Je ne sais pas vraiment si le fumant et là ou pas, mais je m’adresse tout de même à lui.

- J’espère que tout ça est à tout goût !

Oooooooh, je sens un groupe encore plus conséquent proche de moi ! Je tourne la tête et voie une nouvelle flèche qui appuie mon ressenti. Même à l’étage elles ne pourront se cacher mes jolies ! J’use de nouveau les ombres pour me déplacer et arrive près des intéressées. Ma hache fend l’air et les fauche rapidement mais j’ai mis un peu trop de cœur à l’ouvrage car j’explose le sol au passage. Ooooops ! Une grande fissure ce créer et je retire ma lame du sol, arrachant au passage encore d’autres bout de béton.

- Hum. Désolé !

Je fais fissa et me dirige vers une nouvelle âme. Pour le coup, je tends juste mon bras squelettique et l’aspire dé-li-ca-te-ment. Tout ça prend moins de temps que je n’aurais pensé. Ça me permet même de visiter cette usine à l’ambiance si agréable. Ne ressentant presque plus aucune âme, je m’arrête au milieu de la pièce dans laquelle je me trouve et pose le tranchant de ma lame sur le sol pour mettre mes mains sur l’extrémité de mon arme.

- Je ne saurais te remercier assez pour ton aide précieuse.

Les ténèbres me faisant office de vêtement se mirent à émettre de petites fumerolles. Tant d’âmes pour moi aujourd’hui ! Ma puissance n’est que grandissante et mon stock me permettra de pallier à toute éventualité. Mais là, j’en ai assez pour le moment, j’aimerais en apprendre un peu plus sur mon interlocuteur si particulier. De ma voix désincarnée je reprends donc :

- Dis-moi Apocalypse, d’où provient ton pouvoir ? Et… pourquoi je ne ressens aucune âme en toi ?

A ces mots j’aspire délicatement une douce âme présente dans ma lame. J’espère qu’il voudra bien me répondre. Le suspense est insupportable !


Mourir en combattant, c'est la mort détruisant la mort.
Mourir en tremblant, c'est payer servilement à la mort le tribut de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon W. DukhanMessages : 45
Date d'inscription : 06/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Mer 22 Fév - 19:08


Kirei na yoru da-kara~… Karashii yoru da-kara~
Ya-sashiku wara-a-tte mimamotte a-geru!!

Wow! Wow! Wo! C’est quoi ce bordel!? Qu’est-ce que tu nous chantes là !?

Sabishii yoru da kara~… Saigo no yoru da-kara~
Ko-re kara mo futari wo… Mimamotte a-geru~ !


On l’a perdu ! Mayday ! Mayday ! Qu’on appelle quelqu’un pour qu’il arrête de chanter ça !

Putain mais qu’est-ce qui te prends tout à coup !? Pourquoi tu chantes un truc pareil, c’est chiant en plus avec tes Da kara à la con ! Arrête ! ... Bon sang ! On l’a vraiment perdu.



J’observais mon p’tit faucheur de manière amusée en chantant cette petite chansonnette dans ma tête alors que je l’observais, invisible dans ma fumée tandis que je lui transmettais les différents endroits où il pouvait récupérer les âmes égarées. Je m’amusais à l’imaginer dans le rôle de ce p’tit bonhomme que j’avais vu dans un clip alors que l’autre l’observe tout en jouant des marionnettes. Une véritable image de l’humanité. Mais le p’tit Death là, il n’était un petit humain, mais contrairement à moi qui n’avait rien à faire, pas de but précis, lui en avait un actuellement, et je me demandais s’il se faisait punir s’il n’avait pas un quota à respecter.
Quoi !? C’est quoi ces plaintes encore ? Vous n’aimez pas la chanson ?

Arrête de chanter! T'as l'air d'une chèvre!
A force de la subir... Ca passe.
Moi j’la kiff ! Tant pis pour vous ! Allez, on continuer en se marrant bien. Je danse dans ma fumée en tournant autour des petites âmes que je ressens tandis que Death tranche et pourfend encore et toujours jusqu’à ce que… Putain, le plancher merde !
« Raahm ! Merde t’as fait un putain de trou dans le plancher ! Fais gaffe avec ça ! »

Hooo ! C’est trop chou il s’excuse ! Tu devrais lui faire un p’tit bisou tiens !
Tu rêves ! J’ai juste montré ma tête à Death en ricanant.

« Ca va, j’d’éconnais, j’m-en fous ! »

Totalement même que tu t’en fous, c’est pas comme si ça te perturbait tant que le plancher s’écroule quand tu dors puisque tu dors en lévitation alors bon. On s’en fou ! Haha ! Arrête de chanter putain ! Tu nous casses les oreilles !

Ca va ! Ce n’est qu’un petit moment dur à passer, vous plaignez pas~ !
Roh ! C’que vous êtes chiant quand vous vous y mettez. Tiens~ ! Death a terminé, enfin. Je me serais bien marré. Je reprends ma forme en gardant mon corps en lévitation, assit en tailleur je m’amuse à tourner histoire d’avoir à la fois la tête en haut, puis en bas, puis en haut puis…


Ta gueule on a compris !

Pff ! Tiens, il me veut quoi ? Je m’arrêtais de tourner et me remettais à l’endroit en le regardant. Ecoutant la question qu’il me posait en haussant un sourcil circonspect.

« D’où provient mon pouvoir et pourquoi tu ne ressens aucune âme de moi… Hum… Bonne question ! »

Qu’est-ce que j’en sais moi ? Sérieux je sais pas d’où ça vient ni pourquoi j’ai pas d’âme ! Je prenais un air réfléchit et je fronçais les sourcils en me prenant le menton.

Oulà ! Oulà ! Non ne réfléchis pas ! Tu vas avoir un court-circuit après !

Haha !! Très amusant !

« Heum… C’que j’peux te dire, c’est que j’viens pas de ce monde, que j’ai été forcé d’y venir et d’y rester par ces enfoirés de l’Aleph. Et que… Je suis né comme ça ! »

Je schématisais ma naissance en faisant se rencontrer mon poing dans ma paume adverse et mimais une explosion et évaporation avec mes doigts.

« Mes… Vous appelez ça géniteurs, se sont rentré dedans et pouf, me voilà !  A la fois vent et feu je suis fumée. »

Hihi ! C’est mignon comment tu expliques ça !

Ouais ça va lâche moi !

« Quant à l’âme… Eh ben… J’sais pas du tout. C’est peut-être le fait que je n’ai pas vraiment de corps physique comme les humains qui ont une enveloppe et qui possèdent cette énergie contenue dans leur corps qui correspond à leur âme, je suis de la fumée, avec des consciences, alors, je suis assez dispersé, cette apparence physique que tu vois, c’est parce qu’on m’a forcé à la prendre que tu peux me voir, sinon, autrement je n’en ai pas. »

Eh oui, c’est une belle explication nous concernant que tu viens de donner là. Y’a pas plus simple. Même si le schéma est encore plus complexe en réalité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayuri BlackheartMessages : 42
Date d'inscription : 06/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Sam 25 Fév - 17:01

  • Amon W.Dukhan
  • Mayuri Blackheart
*toc toc* Y a quelqu'un ?
Mon imposante arme vient s’abattre sur le sol et comme une voix sortie du néant, Apocalypse réagit immédiatement en me sermonnant quelque peu.  Je m’excuse mais sa tête sort de la fumée et il rigole. Je hoche la tête avant de filer vers les dernières âmes. Il a pas mal pris mon geste c’est niquel héhé. En même temps, vu l’état global de l’usine, un trou de plus ou de moins, je pense qu’on est plus à sa près… Par contre, voir sa tête ainsi flotter dans la fumée c’est assez amusant. Si j’étais lui je m’amuserais surement à faire ce genre de plan traumatisme face à des civils huhu. Voir leur surprise ou leur peur ainsi doit être un agréable spectacle à regarder.

Une fois la dernière âme fauchée, je me pose tranquillement avec mon arme et observe Apocalypse qui reprend sa forme humaine. Lévitant, il s’amuse à se faire tourner la tête ce qui me fait pencher la tête. Je me demande à quelle vitesse il pourrait tourner si on lui donnait un peu d’élan. Mais là n’est pas la question hein ? Je me focalise donc sur son  pouvoir et sa non-présence en lui d’âme, chose à quoi il a du mal à me répondre…

- Hum …

Mon regard vide se posa sur lui alors qu’il avait l’air de se creuser les méninges. Qu’il vienne pas de ce monde, ça, c’est pas une nouvelle mais qu’Aleph est la main sur lui… ça c’est intéressant. Comment et pourquoi ? Ça a l’air de l’affecter donc je vais éviter de creuser plus sur ce point maintenant. Je mènerais ma petite enquête dans les locaux de l’Agence. Ma curiosité a soif d’être étanchée !

Quant à sa naissance, j’aime bien la façon dont il me la présente. Et c’est bien ce que je me disais, qu’il me faisait penser à un élémentaire. Encore une fois Mayuri, tu as vu juste ! Smouack, je m’aime parfois. Fin non pas Smouack, j’ai pas de lèvres sous cette forme. Damned !

- Je comprends mieux désormais.

Une fois son explication sur l’âme et son apparence physique, je comprends désormais plus de choses à son sujet. Toutefois, il a l’air d’être forcé à faire beaucoup de chose. Amené dans les rangs de l’Aleph, obliger d’y rester, prendre une apparence humaine… Je ne sais pas comment il fait pour le prendre aussi bien. Ceux qui le contrôle doivent avoir une certaine puissance pour pouvoir attraper … de la fumée. D’ailleurs, si il … Je lâche un profond soupir, une des âmes présentes dans mon arme cherche à s’enfuir et l’on entend ses complaintes.

- Mais !

On ne me casse pas dans ma réflexion bordel ! Non mais, sous prétexte que c’est mort et que ça n’a plus de but ça se croie tout permis. Non mais, on aura tout vu aujourd’hui ! Je vous jure, les âmes, c’est plus ce que c’était… Je penche donc ma hache vers moi et de ma main gauche, en extrait l’âme troublée. Une sorte de petit nuage blanc se forme et tel un filament, glisse jusqu’à ma bouche. En quelques secondes je l’ai aspiré. Le seul effet physique que cela procure est une sorte d’énergie rougeâtre qui vient illuminer mes yeux quelques instants. Bien. Une bonne chose de faites, où en étions-nous.

- Je comprends mieux certaines choses à ton sujet … N’empêche que c’est pas tous les jours qu’on a la chance de croiser un élémentaire avec une forme humaine qui, de surcroit, vous aide à traquer des âmes haha.

J’abaisse mon arme avant de la faire disparaitre dans l’ombre, plus besoin d’elle maintenant. Par contre, je garde toujours ma véritable forme. Ça fait tellement du bien de pouvoir vraiment être ce que l’on et à l’abri des regards indiscret. Pas que j’aime pas ma forme humaine, au contraire mais disons qu’il y a un peu trop de… chair. Dans mes pensées, je marche autour de mon interlocuteur. Je donne l’impression de flotter légèrement étant donné que mes ombres lèchent le sol. Un doigt squelettique posé sur mon crâne, je reprends :

- Il y a des années et des années de cela, j’ai foulé une terre remplie d’élémentaire… Autant te dire que je suis vite reparti d’où je venais. Face à leur hum… hostilité et le fait que je ne pouvais pas faire grand-chose contre eux hormis fuir, ce fut une expérience intense et très enrichissante.

Je fis de nouveau face à Apocalypse.

- J’aurais jamais pensé en recroiser un parmi les humains…



Mourir en combattant, c'est la mort détruisant la mort.
Mourir en tremblant, c'est payer servilement à la mort le tribut de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon W. DukhanMessages : 45
Date d'inscription : 06/01/2017
avatar

MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   Jeu 6 Avr - 15:19


T’as vu ? Même ton explication bizarre il l’a comprise. Je m’attendais à ce qu’il ne comprenne pas, mais c’est quand même bien de voir que même la mort peut comprendre un type sans cervelle comme toi !

Je vais prendre ça pour un compliment de ta part. Merci vieux !

Ham… Bah… Mh… Tu as grandi…

Comment ça j’ai grandi ?

Hihi, c’est vrai Amon, tu as grandi. Avant tu t’emportais à chacune de ses répliques cinglantes. Maintenant tu es plus calme et tu réfléchis un peu plus que d’habitude.

Mais ne prends pas ça pour une habitude ! Ce n’est pas parce que je te dis ça qu’il va falloir te relâcher, sale gosse !

Je souriais, extérieurement je souriais sous ma forme humaine à demie gazeuse et je fermais les yeux alors que je n’avais pas du tout écouté mon interlocuteur sur ce qu’il disait. J’ai juste entendu la fin. Traquer des âmes.

T’es irrécupérable comme type et ultra frustrant, tu le sais ça ?

Mais pourquoi tu dis ça ? C’est pas de ma faute si vous parlez en même temps que lui. J’arrive pas à me concentrer sur deux conversations en même temps.

Hihi ! Il ne faut pas trop lui en demander non plus. Mais il semblerait que ton nouvel « ami » soit ravi de rencontrer un élémentaire qui peut prendre une forme humaine.

Chut ! Arrêtez de parler, je vais encore rater ce qu’il me dit ! Je regardais donc mon vis-à-vis et l’écoutais attentivement en ignorant les deux autres râler dans ma tête tout en gardant mon sourire, je prenais mes chevilles avec mes mains et ricanait à ce qu’il me racontait. Faut dire ce qui est, nous ne sommes pas très pacifiques.

Ha ! Ça non, nous ne sommes pas pacifiques, nous n’apprécions pas les intrus. Dès qu’un être vivant pénètre sur notre dimension il s’en prend plein la tronche et il en faut beaucoup pour arriver à nous soustraire et à nous imposer un respect avec quelqu’un. Très peu de personnes venant sur notre monde y sont arrivées. En général, ils utilisent des méthodes lâches comme des invocations, et comme nous ne sommes pas dans notre monde, notre puissance est réduite et nous sommes contraints d’obéir aux ordres de celui qui nous a invoqué. C’est comme ça.

Oui, je commence à comprendre que les méthodes de cet enfoiré de Delta sont viles et faiblardes ! Il n’aurait aucune chance de nous imposer sa volonté s’il était directement venu dans notre dimension.
D’ailleurs, ce sont qui les rares à y être arrivés ?


J’ai entendu dire qu’il y avait eu quelques dragons, et des démons avec assez de volonté et de force pour nous résister. Sans parler d’Alphas d’autres dimensions.

Ho ! Impressionnant !

Nous parlerons des Ragnarok plus tard les loulous !

Mh ! Oui ! J’y compte bien. Heu… Ragnarok ?

Tss ! T’es vraiment à la ramasse toi ! Ce sont ceux qui ont réussi à s’imposer auprès des élémentaires les plus puissants de notre monde.

Hooo ! D’accord.

« Nous n’apprécions pas les étrangers, la moindre créature qui foule notre terre est accueillie de façon hostile. Donc c’est un peu normal que tu sois vite reparti. Puis… chez nous, il n’y a pas âme qui vive ! Hahaha ! »

Je riais comme un abruti à ma blague ! Mais je venais de réussir un jeu de mot ! J’étais content.

Tu te réjouis vraiment pour un rien toi ! Sérieux !

« Les humains n’auraient jamais résisté s’ils étaient venus directement nous imposer leurs règles et leur autorité dans notre monde. Mais ici, nos pouvoirs sont réduits. Nous n’avons pas toute l’ampleur de nos capacités, nous sommes justes soumis à la force du détenteur de… » STOP !!

Je fronçais les sourcils en m’arrêtant brusquement. Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tu m’arrête dans ma phrase ?

Tu allais lui dire ton point faible là ? T’es sérieux ? Tu le connais à peine, tu ne sais même pas si c’est un agent et tu comptais lui révéler la présence de l’anneau…

Qui les dominera tous ! Pffrr !

Pourquoi tu te marres toi !? Mais n’importe quoi ! Me coupe pas la parole avec tes répliques à deux balles !

Je n’ai pas pu m’en empêcher. Hihihi !

Tssk !

Je m’en fou qu’il soit un allié ou un ennemi ! Si l’anneau tombe dans d’autres mains que Delta je serais peut-être plus soulagé !

Ou tu pourrais le regretter aussi. Imagine qu’il tombe entre ses mains et qu’il te soumet à une volonté beaucoup plus forte que celle de Delta à laquelle tu réussis tout de même à résister ? Tu feras quoi si c’est un type encore pire que Delta avec des putains de pouvoirs qui prend sa place ?

Ha merde ! T’as raison ! Fait chier. Raahm ! Faut toujours que vous réfléchissiez plus vite que moi ! C’est frustrant !

Héhéhé ! On est là pour ça petite tête ! Pour t’aider ! N’oublies pas que nous ne faisons qu’un !

Et ce, même si il te casse la plupart du temps il n’est jamais réellement contre toi. C’est sa manière à lui de te féliciter !

Hey ! Arrête un peu ! Tssk !

Haha ! Maintenant que tu le dis… Puis il n’a pas vraiment le choix, c’est moi le maître ! Hun !

Pff ! Te la pète pas trop sale gosse ! Tu serais encore en train de te morfondre dans ton bocal et d’étouffer si nous n’étions pas là.

Ouais ! Merci à tous les deux… D’être là pour me soutenir.

« Enfin, je suis contraint de rester dans ce monde à cause de ce foutu truc à mon pied ! »

J’enlevais ma chaussure et lui montrais mon pied sur lequel il y avait ce tatouage en code-barres et mettais mon pied sous son nez avec une tête grincheuse, montrant les dents avec un air franchement décontenancé par cette marque.

« Je ne sais pas comment ils ont réussi à faire ça ! Mais c’est un sortilège de haut niveau et je ne peux pas me défaire de cette marque ! C’est frustrant. »  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: *toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

*toc toc* Y a quelqu'un ? [PV Amon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Après l'Amon Hen...
» Une renommé qui fait noyer quelqu'un
» [PV] Cherche quelqu'un pour s'excuser [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleph-D :: Néos :: Banlieue :: Habitations :: Usine de textiles abandonnée-